Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Santé

Sud-Kivu/Kalehe: sur 50 détenus à la prison centrale, 1 rend la vie de suite du choléra

Détenus de la prison de Kalehe lors d'une visite d'inspection organisée avec l'appui de ADEPAE Ph. Radio Maendeleo Etienne Mulindwa
114views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Par Etienne Mulindwa

Un détenu répondant au nom de Kulimushi Katambara est décédé de suite du choléra dans la prison centrale de Kalehe, chefferie de Buhavu dans la province Sud-Kivu. Originaire de Lushebere, le détenu Kulimushi Katambara a rendu l’âme dans l’après-midi de mardi 5 juin 2022.

La nouvelle est livrée à Radio Maendeleo par le coordonnateur du Cadre de Concertation de la Société Civile de Kalehe Delphin Birimbi.

Cette information est confirmée par l’administrateur assistant en charge de l’administration et finances du territoire de Kalehe Pascal Cimana. Celui-ci regrette que le choléra déclaré depuis plus d’un mois à Kalehe ait atteint le lieu carcéral.

Pascal Cimana explique que cela s’explique notamment par la vétusté des installations hygiéniques, les toilettes bouchées et l’absence d’eau potable dans la prison centrale de Kalehe qui compte actuellement 50 détenus.

Pour l’instant des mesures sont prises pour limiter les dégâts, précise-t-il. Néanmoins pour toute la zone de santé, le choléra est loin d’être maîtrisé, explique notre source. Au total 390 cas de choléra avec 6 décès sont déjà rapportés dans cette zone de santé.

” Oui; nous confimons la mort d’un détenu mardi soir. C’est à cause des toilettes bouchées et l’absence de l’eau. Des efforts sont déjà entrepris car nous avons commencé à acheminer de l’eau à la prison centrale de Kalehe. La solution c’est déboucher… mais pour l’ensemble de la Zone de Santé, au total 16 aires sont déjà touchées par cette maladie. La Zone est grande et les deux partenaires que nous avons à savoir AIDES et MSF ne sont pas à eux-mêmes capables de couvrir partout. S’il y a d’autres qui peuvent nous aider, en tout cas c’est mieux pour faire une riposte d’ensemble… entre temps, nous sommes en train de capter d’autres sources pour approvisionner Ihusi et Kalehe Centre en eau potable…”, explique l’administrateur assistant du territoire de Kalehe.

Le cadre de concertation de la société civile à travers son coordonnateur Delphin Birimbi demande aux autorités de penser plutôt à prendre des mesures plus durables pour éviter des cas de décès des détenus dans la prison centrale de Kalehe.

C’est notamment réaménager de nouvelles installations sanitaires, noter de manière régulière cette maison carcérale des médicaments nécessaires et procéder à une nouvelle adduction d’eau.

Partagez: