Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Bukavu: enterrement de 7 enfants et leur chauffeur morts dans un accident de circulation mardi 28 juin

Dépouilles mortelles des élèves morts dans l'accident à Bukavu le 28 Juin 2022 exposées en la Cathédrale de Bukavu
118views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Par Etienne Mulindwa

Décédés dans un accident de circulation mardi 28 juin dernier sur avenue Georges Defour vers l’entrée de l’ISDR Bukavu, 7 de huit enfants de l’Ecole Primaire Herman Gmeiner SOS Village d’Enfants et le chauffeur qui les conduisait ont été enterrés vendredi 1er juillet 2022.

C’était à l’issue d’une messe dite pour le repos de leurs âmes en la Cathédrale Notre Dame de la Paix de Bukavu devant les chrétiens, membres de la famille, les membres du gouvernement provincial, députés provinciaux et acteurs de la société civile.

11h30’ ; le cortège transportant les corps de sept élèves et leur chauffeur arrive à la Cathédrale Notre Dame de la Paix de Bukavu. Face à la scène, difficile pour l’assistance de retenir les larmes.

Officiant du jour, l’Abbé Rodrigue Bisimwa accueille les dépouilles à l’intérieur de l’Eglise. Ces dernières sont rangées devant l’Autel. Dans son homélie tirée de l’Evangile de Saint Luc au chapitre 5, l’Abbé Rodrigue Bisimwa apaise les parents. « Ils ne sont pas morts, mais ils sont auprès du Père Céleste » dit le prêtre.

Il regrette néanmoins car, explique-t-il, il s’agit d’une mort injuste et brutale. L’Abbé Rodrigue Bisimwa invite alors les chrétiens à la confession, à l’amour et au respect de la vie humaine.

La représentante des élèves et présidente du parlement d’enfants à l’Ecole Primaire Village d’Enfants SOS témoigne l’amour qui liait les défunts à leurs collègues à l’école. Elle prie ainsi pour le repos de leurs âmes.

Au nom des parents éprouvés, John Kashinzwe invite les autorités à prendre des mesures pour améliorer la sécurité sur les routes de Bukavu, car rappelle-t-il, même ceux qui sont vivants aujourd’hui sont exposés aux mêmes risques.

Représentant le Gouverneur de province, la commissaire en charge du genre, famille et enfants Kindja Mwendanga Béatrice réitère les condoléances du gouvernement provincial aux familles éplorées et rappelle que c’est toute la république qui attristée par cet événement.

Partagez: