Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Environnement

Eboulement à Bukavu : Neuf personnes mortes et des blessés dans un glissement de terrain sur avenue Kadurhu

358views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Au total, neuf personnes sont mortes dans un glissement de terre survenu dans la soirée de lundi à mardi 26 avril 2022 sur avenue Kadurhu au quartier Nyakaliba dans la commune de Kadutu. A ce bilan s’ajoutent 5 maisons complètement détruites et quatre véhicules endommagés.
Alors que jusque tard dans la nuit de lundi, le chef de quartier faisait état de 2 morts et huit blessés, les recherches réalisées l’avant-midi de mardi 26 avril 2022 ont permis de tirer cinq corps des disparus dans les décombres.

La huitième personne est décédée de suite de ses blessures pendant qu’elle suivait des soins dans une structure médicale de la place, explique le chef de quartier Nyakaliba Faustin Buroko.

Ce dernier précise que le danger reste permanent car presque toutes les maisons avoisinant le lieu du sinistre ont connu des fissures pendant que risques de glissement sont perceptibles dans presque toutes les parcelles.

Faustin Buroko estime qu’en plus de la prise de conscience par la population sur le risque auquel elle s’expose en construisant sur pareils sites, le gouvernement devrait prendre des mesures particulières.

Le chef de quartier Nyakaliba précise par ailleurs qu’au total 64 ménages sont les plus exposés et nécessitent une intervention en termes de relocalisation.

Arrivé sur place pour compatir avec les sinistrés, le Gouverneur de province instruit le bourgmestre de Kadutu d’identifier toutes les personnes qui ont construit à cet endroit. Un délai leur sera accordé avant que le gouvernement provincial revienne pour la démolition des maisons.

Les habitants rencontrés sur le lieu regrettent le fait que les autorités se limitent à déclarer un site impropre à la construction mais tardent toujours à prendre des mesures, ce qui fait que les services étatiques continuent à encourager les constructions à des endroits à risques et impropres à la construction. L’un d’eux Christian Baguma

Signalons qu’en plus des maisons affectées et à risque, il y a lieu de noter aussi des impacts sur le tronçon routier allant du Lycée Wima jusqu’au Centre Psychiatrique Sosame mais aussi des dangers auxquels est exposé l’Institut Technique Fundi Maendeleo.

Etienne MULINDWA

Partagez: