+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Bukavu : Pénurie d’eau, la Regideso établit un programme spécial de desserte 

789views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Une pénurie d’eau potable est observée ces derniers jours dans plusieurs quartiers de la ville de Bukavu.

C’est par exemple au quartier Ndendere et à Nguba au quartier Nyalukemba en commune d’Ibanda où certains habitants passent plusieurs jours sans qu’aucune goutte d’eau ne coule de leurs robinets.

Ces habitants qui ont contacté votre radio disent craindre la résurgence des cas de choléra dans cette partie de la ville de Bukavu.

Pour pallier à ce problème, certains sont obligés d’aller s’approvisionner au lac et d’autres encore parcourent des kilomètres à la recherche de cette denrée.

Ces habitants invitent la Regideso à tout mettre en oeuvre pour rétablir l’eau dans ces coins de la ville de Bukavu.

En réaction, la direction provinciale de la Regideso précise que le problème est dû à une panne technique survenue il y a quelques jours au centre de captage de Nguba.

Les moteurs sont tombés en panne et les nouveaux matériels venus de Goma n’ont répondu aux besoins.

Pour suppléer à ce déficit d’eau dans certains quartiers de la ville, la Regideso procède actuellement à l’alternance dans la desserte en eau potable en recourant aux eaux du centre de captage de Murhundu.

Certains coins de la ville comme le quartier Kasali en commune de Kadutu, là, les avenues Saïo et Industrielle en commune d’Ibanda ainsi que la commune de Bagira sont privés d’eau choque mardi, jeudi et samedi pour desservir les abonnés de Nguba; selon le programme établi par la Regideso.

Les abonnés sont appelés à constituer des réserves car ce programme est d’application pendant cette période de réaménagement jusqu’à la fin des travaux.

Cette société de distribution et de vente d’eau invite les abonnés à protéger le centre de captage et à éviter la pollution des eaux avec des déchets qui sont jetés dans le lac et qui bouchent les machines.

La Regideso demande également le paiement régulier des factures pour lui permettre de bien fonctionner en cette période ou la ville fait face à des problèmes de manque.

Thierry M RUKATA

Partagez: