Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Sud-Kivu : Un des fondateurs des ADF arrêté à Uvira 

227views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Benjamin Kisokeranio, l’un des fondateurs des Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe armé islamiste d’origine ougandaise, a été arrêté mardi 11 janvier à Uvira prêt de la frontière avec le Burundi.

Selon des sources militaires contactées par Radio France Internationale mais qui ont préféré gardé l’anonymat, ce rebelle arrêté a été jusqu’en 2019 chef des renseignements des ADF et proche de l’ancien chef de ce mouvement rebelle Jamil Mukulu.

Les mêmes sources ajoutent que Benjamin Kisokeranio était très connu des services de sécurité qui suivaient ses mouvements dans la région. Il a été arrêté pendant qu’il détenait un passeport congolais.

Il est désormais aux mains des forces de la RDC », a déclaré à l’AFP le colonel Ronald Kakurungu, un porte-parole de l’armée ougandaise.

Selon Kampala, Benjamin Kisokeranio était chargé du renseignement, des finances et de la logistique des ADF.

Du côté congolais, le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu le Major Dieudonné Kasereka confirme que le vrai nom de ce rebelle c’est Benjamin Kisekeranio et c’est l’un des fondateurs du mouvement Nalu.

Il précise qu’avant son arrestation par les services de sécurité à Uvira le mardi 12 janvier 2021 à la frontière burundo-congolaise de kavinvira, il était le chargé des finances du mouvement ADF/MTM Le Major Kasereka ajoute qu’il utilise plusieurs pseudonymes dans ses opérations.

Lors de son arrestation, avait sur lui un passeport avec le nom de Mr Kasereka Kilalo Jimy, précise l’armée. Benjamin Kisekeranio serait le transporteur des bombes artisanales qui font actuellement des dégâts dans la ville de Beni, joute le Major Dieudonné Kasereka.

Les services de sécurité locaux l’ont transféré à l’échelon supérieur pour la suite de son dossier, conclut notre source.

La nouvelle société civile d’uvira salue les efforts et la vigilance des services de sécurité commis à la frontière de Kavimvira qui ont mis la main sur un ce sujet burundais quand il voulait se rendre au Burundi.

Son Président André Byadunia demande à la population de redoubler de vigilance pour barrer la route aux concepteurs des plans de balkanisation la RDC.

Rappelons que les armées congolaise et ougandaise mènent depuis le 30 novembre des opérations militaires conjointes contre des positions des ADF.

L’arrestation de Benjamin Kisokeranio pourrait être un élément majeur pouvant permettre à la coalition de deux armées d’avoir des renseignements nécessaires en vue d’aboutir à de bons résultats, estiment plusieurs animateurs.

Étienne Mulindwa

Partagez: