Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

Montion contre le gouvernement Ngwabidje 2 : Zacharie Lwamira dégarnie de sa garde rapprochée

433views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les éléments de la Police Nationale Congolaise commis à la garde du Président de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu Zacharie Lwamira ont été retirés mardi 30 novembre 2021.

Alors que la nouvelle circulait déjà sur les réseaux sociaux comme une rumeur, Zacharie Lwamira l’a confirmé lors d’une communication faite à la presse le mardi 30 novembre dans la soirée.

Il fustige le fait que sa garde rapprochée lui a été retirée avec violence et sans avoir été notifié.
“Je suis arrivé à la maison et j’ai trouvé que les policiers ont été obligés de quitter ma résidence. J’étais surpris de voir que même ceux avec qui je me promène voulaient être retirés par force heureusement, cela n’est pas arrivé”

Et d’ajouter que même le commandant de la PNC l’a révélé qu’il n’était au courant.
“J’ai contacté le Commandant de la PNC au Sud-Kivu à travers Mon avocat conseil mais ce dernier a dit qu’il n’est pas informé de cette situation”.

Zacharie Lwamira dénonce également la violation du siège de l’assemblée provinciale par la présence des policiers dont il ignore la provenance et l’intrusion d’un huissier judiciaire prétendant exécuter l’arrêt REA 040 pourtant rétracté depuis longtemps par l’arrêt du conseil d’Etat rendu sous REA 144/145/040.

Le président de l’organe délibérant dénonce également l’attaque contre la résidence du député Georges Musongela dans la nuit du 27 novembre dernier par des personnes non identifiées, une attaque qui a causé d’énorme dégâts matériels.

Il estime que cette attaque est arrivée car Georges Musongela serait l’un des signataires de la motion contre le gouvernement provincial.

Lwamira rappelle que la motion ne constitue pas une attaque personnelle contre des individus et qu’il ne s’agit pas d’un combat entre partis politiques mais d’une initiative parlementaire normale au regard de la gouvernance actuelle en province.

Signalons que le retrait de la garde rapprochée du Président de l’Assemblée provinciale intervient alors que l’examen et le vote de la motion de censure initiée par 12 députés contre le Gouvernement provincial du Sud-Kivu sont programmés pour ce jeudi 2 décembre.

Signalons que la communication a été faite à la résidence du Président de l’Assemblée Provinciale en présence d’une dizaine de députés venus lui témoigner la solidarité.

Thierry M. RUKATA

Partagez: