Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Education

Walungu : Des salles de classe de l’Institut Technique Vétérinaire Mukungwe détruites après une pluie torrentielle 

282views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Des toilettes et plus de cinq salles de classe de l’Institut Technique Vétérinaire Mukungwe ont été détruites par une pluie torrentielle qui s’est abattue sur une grande partie du territoire de Walungu dans la soirée de dimanche 14 novembre 2021.

Cette école est située dans la localité de Cihumba, groupement d’Ikoma en territoire de Walungu.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo Lundi 15 Novembre 2021, le préfet de l’institut technique vétérinaire MUKUNGWE ajoute que suite à cet incident, un mur d’une autre salle de classe s’est écroulé, une situation qui perturbe le déroulement normal des enseignements.

Actuellement, les élèves, les enseignants et le personnel de cette institution ne savent plus à quel saint se vouer, regrette le préfet de l’institut technique vétérinaire MUKUNGWE.

Mugisho MPESHE demande aux autorités, partenaires et personnes de bonne volonté de leur venir en aide pour la réhabilitation cette école.

Dans ce même chapitre, nous apprenons que l’Eglise 5 ieme CELPA Mukungwe située dans la même entité a également perdu sa toiture lors de cette pluie. Le pasteur responsable de cette église Manga Elias MPESHE signale que certains des murs de son Eglise ont également été fissurés. Il lance un appel aux personnes de bonne volonté pour la réhabilitation de son Eglise.

Un peu plus loin dans le Groupement d’Izege toujours en territoire de Walungu, plusieurs maisons ont été détruites lors des pluies diluviennes qui s’y sont abattues la semaine dernière.

Le secrétaire du groupement d’Izege Kulondwa BAGANDA qui nous livre l’information ajoute que des champs des habitants ont été dévastés, des routes inondées et des ponts jetés sur plusieurs rivières ont été emportés par les eaux de pluies.

Actuellement, le groupement d’Izege est isolé car tous les ponts qui y donnent accès ont été emportés par les eaux de pluies, regrette Kulondwa BAGANDA. Il veut voir les personnes de bonne volonté venir en aide les habitants de son entité notamment en leur donnant des semences pour reprendre leurs activités champêtres.

Alain Kabika

Partagez: