Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Lac Kivu : Les pécheurs d’Ibinja dénoncent des cas de tracasserie occasionnés par des éléments de la Force Navale

198views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les pêcheurs de Kalehe, Kabare et Idjwi plus particulièrement ceux d’Ibindja vivent en ce jour ce qu’ils qualifient d’une insécurité grandissante causée par les éléments de la force navale sur le Lac-Kivu.

Ils accusent le Commandant des opérations dans la région Michel Musafiri et son équipe d’être à la base des tracasseries depuis février 2021 notamment  en ravissant du jour le jour les filets des pêcheurs sans motifs.

Dans une lettre adressée au ministre provincial de l’intérieur et sécurité avec copie à la rédaction de Radio Maendeleo, les signataires indiquent que depuis lors au moins 95 filets ont déjà été ravis aux pêcheurs sans motif valable.

Selon toujours la même source, ces militaires obligent aux pêcheurs de payer une amande allant de 100.000 à 200.000 franc congolais pour récupérer leurs filets ravis.

Les conséquences de toutes ces tracasseries, expliquent ces pêcheurs, c’est que les victimes sont plongées dans la pauvreté ; leurs enfants souffrent de Kwashiorkor, d’autres abandonnent les études et d’autres encore sont retenus dans des hôpitaux par manque des moyens.

Ces pêcheurs sollicitent l’implication du ministre provincial de l’intérieur pour ces tracasseries dont ils sont victimes cessent et que la justice militaire se saisisse de cette affaire.

Joint à ce sujet, le commandant en charge des opérations dans la région Michel Musafiri rejette en bloc toutes ces accusations.

Ce dernier précise que la mission lui confié par la hiérarchie en collaboration avec les ministères de pêche et d’agriculture est de faire respecter les mesures portant règlementation de la pêche sur le Lac-Kivu.

Selon Michel Musafiri, les filets prohibés qui sont saisis ont été ravis aux pêcheurs qui exercent leurs activités dans les zones de frayères considérées comme maternité pour les poissons.

Les autres filets non prohibés mais qui sont saisis à des endroits interdits pour la pêche sur le lac Kivu sont restitués aux propriétaires moyennant preuve de payement de la DPMER, indique cet officier des FARDC.

Ricky OMBENI

Partagez: