Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Bukavu : Plusieurs artères de la ville transformées en parking au vu des autorités urbaines 

166views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Plusieurs endroits de la voirie urbaine sont actuellement transformés en parking et entrepôts dans la ville de Bukavu.

L’on remarque la présence des camions stationnés à tout bout de champ jusqu’à obstruer le passage aux piétons qui sont parfois obligés de se faufiler entre deux ou plusieurs véhicules cloués au sol ou alors se disputer la chaussée avec les véhicules en pleine mouvement. 

Cette situation s’observe notamment sur avenue Kibombo entre la 33ème Région Militaire et la Banque Centrale du Congo en passant par Radio Maendeleo, sur le tronçon compris entre le port Ihusi et la Pharmakina mais aussi sur les avenues Route d’Uvira et  Industrielle.

Cette situation est décriée par plusieurs analystes qui est susceptible de créer une nouvelle forme d’insécurité surtout que les endroits concernés sont pour la plupart non éclairés.

Les propriétaires de ces camions en stationnement ainsi que leurs dépendants chauffeurs et convoyeurs utilisent la chaussée et les murs de maisons avoisinantes comme toilettes, cuisines, station de lavage ou alors comme garage de réparation.

Selon Elly Habibu, analyste sociopolitique de la province, cette pratique dénote d’une irresponsabilité de l’Etat. Il précise que cela constitue un manque à gagner pour l’Etat congolais car les taxes payées par les propriétaires de ces véhicules vont dans des poches des particuliers car ces parkings sont faiblement contrôlés.

Pour lui, ces camions devraient être orientés dans des entrepôts au lieu de rester sur les routes afin de mieux canaliser les recettes.

Elie HABIBU estime que si ces camions sont dans des entrepôts, cela permettrait aux services publics de faire le contrôle pour se rassurer de la qualité des produits transportés mais aussi déterminer les taxes et impôts à imposer à leurs propriétaires.

Des sources concordantes, nous apprenons que les propriétaires de ces camions paieraient 50 dollars de manière journalière pour obtenir le droit de stationnement, une somme qui devrait pourtant permettre l’entretien des parkings appropriés pour ces engins au lieu de les laisser stationner sur la chaussée.

 

Partagez: