Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

RDC : La Société civile dénonce les manœuvres du bureau de l’Assemblée Nationale visant à bloquer la mise sur pied du bureau de la CENI

242views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les cadres de concertation provinciaux de la Société Civile du Nord-Kivu et du Sud-Kivu fustigent ce qu’ils qualifient des manœuvres engagées par le bureau de l’assemblée nationale en vue de bloquer la mise sur pied du bureau de la commission électorale nationale indépendante CENI.

Dans une déclaration conjointe, les cadres de concertation provinciaux de la Société Civile du Nord Kivu et du Sud Kivu estiment que ce blocage freine l’organisation des élections libres, démocratique et transparentes avant fin décembre 2023.

S’accrocher à l’absence du consensus dans le chef des responsables des confessions religieuses comme motif de blocage du processus, le bureau de l’assemblée nationale fait valoir l’ironie à la place de la responsabilité, au moment où l’expiration du délai de la désignation des animateurs de la CENI est intervenue le 09 aout 2021 précise ce document.

Ces structures considèrent l’assemblée nationale coupable pour avoir voté la loi organique modifiant et complétant celle qui porte sur l’organisation et le fonctionnement de la CENI sans tenir compte des recommandations de la société civile.

Les cadres de concertation de la société civile au Sud Kivu et au Nord Kivu invitent le chef de l’Etat à rappeler à l’ordre le président de l’assemblée nationale et les membres de son bureau pour le respect de la constitution et de la loi sur la CENI.

Aux députés nationaux de prendre dans l’urgence des mesures contraignantes pour obliger le président de la chambre basse du parlement Mboso Kodia de respecter les lois de la république en vue d’une bonne tenue des élections dans le délai pour éviter le pire.

Aux organisations de la société civile de faire pression sur les gouvernants et l’assemblée nationale pour qu’ils appliquent intégralement les dispositions de la loi en organisant les élections libres et apaisées en 2023.

Et aux organisations nationales et internationales de protection des défenseurs de droits humains de mettre en place des mécanismes rapides et efficaces de protection des défenseurs de droits humains en RDC pendant cette période préélectorale lit-on dans cette déclaration.

OMBENI Ricky

Partagez: