Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Sport

Sud-Kivu : Formation de 25 officiels des douanes et des frontières sur la législation en matière de commerce transfrontalier facilitée par le GEL

338views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

25 nouveaux responsables des douanes et des frontières prennent part à la formation sur la législation en matière de commerce transfrontalier afin de répondre aux défis liés à l’ignorance des lois dans le chef de certains officiels.

Ouverte lundi 21 juin 2021 à l’hôtel Beau Lieu, cette formation est organisée par le Guichet d’Economie Locale du Sud-Kivu en partenariat avec International Alert.

Cette formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Mupaka Shamba Letu – Consolidation de la paix à travers le Commerce Transfrontalier dans la Région de Grands Lacs », explique Séverin Asifiwe, Chargé de ce projet au sein du Guichet d’économie locale, GEL Sud-Kivu.

Il précise que l’objectif est de les outiller sur la législation et la réglementation commerciale selon différents services œuvrant aux frontières.

Séverin Asifiwe ajoute le souci est aussi d’aboutir à l’amélioration de leurs conditions de travail au niveau des postes frontaliers mais aussi améliorer les relations avec les femmes petites commerçantes.

Cette formation de deux jours sera suivie d’une autre au profit des femmes petites commerçantes avant d’initier un cadre de dialogue mixte entre les officiels et les petites femmes commerçantes pour tous parlent un même langage sur la réglementation des trafics aux postes frontaliers.

Les participants viennent des différents services ouvrant aux frontières. C’est entre autre l’Office Congolais de Contrôle OCC, la Direction Général des Douanes et Accises DGDA, la Direction Générale des Migrations, le Service de Quarantaine Animale SQUAV, la Police des frontières et le PNHF.

Le projet Mupaka Shamba Letu veut contribuer à une société plus inclusive, une coopération améliorée et à une paix durable dans les régions frontalières entre la RD Congo et le Rwanda, au niveau de la frontière Ruzizi 1 et 2 à en croire Séverin Asifiwe.

Il se concentre sur le renforcement du rôle que les femmes petites commerçantes résidant dans ces communautés frontalières peuvent jouer à travers le commerce pour faciliter une plus grande compréhension entre les communautés, conclut notre source.

Thierry M. RUKATA

Partagez: