Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
SocietéUncategorized

Sud-Kivu: Oxfam et SYKASH veulent mettre en place un réseau de plaidoyer pour le respect de droits Humains

157views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

L’organisation internationale Oxfam en collaboration avec le Syndicat d’Initiatives de Kasha SYKASH en sigle veut mettre en place un réseau d’acteurs pour le plaidoyer.

Il s’agit d’un réseau qui aura pour mission de mener les actions de plaidoyer en vue de créer un environnement où les femmes, les hommes, les organisations de la société civile et les groupes communautaires sont à mesure de jouir de leur droits mais également de se protéger contre les violences  et les abus.

Ceci été décidé à l’issue d’un atelier de deux jours organisé par Oxfam dans le cadre de son programme Protection et Bonne Gouvernance à travers le projet « Haki na shurti zetu, nos droits et nos devoirs exécuté par le SYKASH

Avant la création de ce réseau, Oxfam a engagé un cabinet de consultance d’expertise humanitaire et sociale pour identifier les organisations membres de la société civile qui travaillent dans la protection et la bonne gouvernance dans les territoires de Kabare et Kalehe.

A en croire le coordonnateur du SYKASH Godefroid Kabobya, 73 organisations ont été identifiées par ce cabinet de consultance mais après vérification seulement 54 ont été retenues.

Pour se rassurer de la viabilité de ces organisations  de la société civile retenues,  le Syndicat d’Initiatives de Kasha va effectuer une descente à Kabare et à Kalehe et c’est seulement après que le réseau de plaidoyer sera mis en place.

Les membres des organisations de la société civile qui ont pris part à cette activité saluent cette initiative et pensent que ce réseau de plaidoyer va permettre de canaliser les desideratas de la population

Certaines autorités qui ont pris part à cette activité saluent cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des habitants.

Le coordonnateur du sycach ajoute que le projet protection et bonne gouvernance, haki na shurti zetu vise également à inciter les membres de la communauté à s’exprimer sur leurs priorités et participer au processus de prise des décisions qui touchent directement à leur vécu quotidien.

Ce projet est  financé par l’agence suédoise de coopération internationale au de développement Sida en sigle.

Mapendo Linda

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x