Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Idjwi: sous l’initiative de la Fondation Olivier Rusumba, les habitants s’engagent dans les travaux communautaires

99views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

En attente du début des travaux de réhabilitation des routes en territoire d’Idjwi, les habitants des différents villages du groupement Mpene organisent les activités d’entretien de la route principale et celles reliant différents villages.

C’est sous initiative du Président de la fondation Olivier Rusumba que ces habitants de la chefferie Ntambuka ont adhéré au modèle de Moïse Katumbi qui, malgré qu’il soit un homme politique, s’investit aussi dans les activités de développement.

C’est entre autres raisons ayant amené ces habitants à entretenir la route principale reliant les deux chefferies et celles reliant les villages des groupements pour accéder à l’hôpital, vendre les produits champêtres et circuler librement par voie routière.

« La fondation Olivier Rusumba qui soutien Moïse Katumbi à travers la dynamique TKM, a réussi à organiser les habitants des villages Kabuye, Bulundi, Muhyahya et Chishenyi pour qu’ils entretiennent les routes et contribuer au développement d’Idjwi car actuellement quitter Monvu jusqu’à Kashufu il faut passer par un boat. Quitter Idjwi nord jusqu’à Idjwi Sud c’est très compliqué car la route est en mauvais état. Nous risquons vivre que du Lac pendant que nous avons des routes. Aujourd’hui je suis venu superviser les travaux et tout marche bien. Il y’a un fort engouement. Je leur ai doté des outils aratoires pour qu’ils puissent faire à mieux leur travail » explique Olivier Rusumba.

Notre source appelle les responsables de la plantation Bisengimana de prendre en main ses responsabilités car ce sont les tronçons situés dans cette plantation qui sont plus impraticables.

« nous appelons à la plantation Bisengimana qui a des grandes concessions à Idjwi d’entretenir ses tronçons routiers qui sont aujourd’hui les plus impraticables. La plantation Bisengimana doit soutenir ces gens qui sont dans la route qu’ils trouvent où passer car nous ne devons pas dépendre seulement du lac pour nous déplacer », a-t-il insisté

Le président de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en territoire d’Idjwi par le biais de son président Gabriel Mapendano, loue l’initiative de cette fondation et appelle les autorités à appuyer ces équipes pour l’entretien quotidien des routes.

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x