Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Bukavu, une ville sans routes secondaires et aux embouteillages monstres

176views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Il s’observe actuellement des embouteillages montres sur plusieurs axes routiers dans la ville de Bukavu.  Ces embouteillages se concentrent beaucoup plus sur les axes allant de la Place de l’Indépendance jusqu’à Bagira, celui allant de la Place de l’Indépendance jusqu’à Kadutu en passant par l’Institut Kasali ainsi que l’axe menant vers la place dite Feu Rouge.

Selon le constat dressé Radio Maendeleo, ces embouteillages s’observent pendant des longues heures le matin, à midi comme le soir au point que ceux qui se rendent à leurs bureaux ou aux cours arrivent avec retard.

Cela s’observe malgré la présence d’un nombre impressionnant des éléments de la Police en charge de la circulation routière et parfois des membres de l’Association des Chauffeurs du Congo, ACCO. D’après le même constat, ces embouteillages sont causés par la présence des parkings qui ont été érigés dans les coins aux différentes entrées de la Place de l’Indépendance.

En effet, les parkings des véhicules menant vers Carrefour et Ciriri sont placés à un même endroit alors que tous les véhicules qui se rendent à Bagira et vers Feu Rouge s’arrêtent sur la chaussée devant la Station Ihusi et la permanence de l’AFDC.

A ceci s’ajoute le parking des véhicules qui se rendent à Kavumu à côté duquel il a été érigé le parking des gros camions qui transportent le sable et autres matériaux de construction.

Il y a lieu de noter aussi ce qu’on qualifierait d’indiscipline de la part des conducteurs des véhicules qui ne respectent pas les normes de la circulation routière allant jusqu’à former plus de deux bandes dans une seule direction sur une route de deux bandes toutes directions confondues.

Bien plus, les conducteurs et propriétaires de gros véhicules en provenance de l’Afrique de l’Est garent parfois leurs véhicules le long de la route vers l’entrepôt de Vanny Bishweka alors même les camions qui assurent la distribution des produits BRALIMA stationnent aux mêmes endroits.

Plusieurs acteurs estiment qu’il est anormal que quelqu’un arrive en retard à son lieu de travail à cause des embouteillages entretenus.

Ils invitent les associations qui encadrent les conducteurs des véhicules et des motos dans la ville à sensibiliser leurs membres surtout en leur inculquant les valeurs de discipline et de respect afin d’éviter ces genres de situation.

Au gouvernement provincial, de mettre de l’ordre dans ce secteur en aménageant des endroits appropriés qui devront servir de parkings pour les véhicules se rendant dans l’une ou l’autre direction. Dans le même sens, il est recommandé la réhabilitation des routes secondaires déjà listées par les organisations de la société civile afin tenter de faciliter la fuidité du transport sur les routes principales.

Par Etienne Mulindwa

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x