Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Education

Bukavu : une rumeur sur le Vaccin contre covid19 perturbe activités scolaires

558views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les activités scolaires étaient perturbées dans l’avant midi de  jeudi 25 février dans les trois communes de la ville de Bukavu. Dans la matinée, les parents étaient visibles dans plusieurs écoles de la Commune de Kadutu pour récupérer leurs enfants. Cette situation est consécutive aux rumeurs qui circulent sur un probable début de la compagne de vaccination des enfants dans des écoles à Bukavu.

Tout a commencé à Panzi dans la Commune d’Ibanda Mercredi 24 février. Certains responsables d’écoles n’ont pas su maitriser les parents qui sont venus récupérer leurs enfants suite aux rumeurs ayant circulé sur une probable vaccination contre Coronavirus. Ces rumeurs se sont répandues dans le chef des parents de Kadutu qui n’ont pas tardé à récupérer leurs enfants dans les écoles où ils étudient. L’on note même des casses dans des écoles qui ont résisté à la demande des parents.

Le directeur de l’EP 2 Ntwali dans la Commune de Kadutu Sephorien Mushera a vécu la scène dans son école. Il déplore le fait que les parents et d’autres personnes n’ont pas eu le temps de vérifier ces informations

« Les activités étaient perturbées dans les heures d’avant midi. L’année passée nous avons perdu cinq mois cette année scolaire 2020-2021 nous avons encore perdu deux mois. Les enfants auront des difficultés à travailler dans la précipitation parce que nous sommes dans l’obligation de respecter le calendrier scolaire. Et les examens vont même se passer pendant la période sèche ; on ne sait pas comment les enfants vont travailler » s’étonne Sephorien Mushera.

Contactez à ce sujet le chargé de communication à la division provinciale de la santé, le docteur Claude Bahizire dément toutes ces informations. Il renseigne que le gouvernement congolais n’a pas encore inscrit la campagne de vaccination contre le Coronavirus dans son programme sur toute l’étendue du territoire National

« C’est une erreur grave s’il y a des personnes qui se permettent de publier de fausses informations pourtant  nous de la division provinciale de la santé , nous n’avons jamais dit qu’il y aura une campagne. D’habitude s’il y a un programme si important comme la campagne de vaccination nous avisons bien avant les parents à travers les medias et communiqués officiels » ajoute Claude Bahizire.

Signalons que c’est le lundi 22 février que les cours avaient repris sur toute l’étendue du territoire national après que les élèves aient passer plus de deux mois à la maison.

Par Sylvie Nabintu

Partagez: