Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
EconomieSocieté

Sud–Kivu : Le SYKASH vulgarise la nomenclature des taxes et impôts à Kabare et Kalehe

63views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Des membres des communautés vivant dans les territoires de Kabare et Kalehe sont informés sur les taxes et impôts qu’ils sont appelés à payer pour faire avancer leurs entités.

Ceci grâce à la vulgarisations des textes portant nomenclatures des taxes et impôts prévus par la loi dans les entités territoriales décentralisées. Cette vulgarisation est l’un des résultats enregistrés dans ces deux entités grâce au projet « haki na shurti zetu » exécuté par le syndicat d’initiative de Kasha SYKASH en sigle avec l’appui financier de l’ambassade de la suède à travers l’organisation internationale OXFAM.

Au cours d’un atelier provincial de la revue d’apprentissage du programme Gouvernance-Protection, les participants ont indiqué que grâce à la vulgarisation des textes de la nomenclature des impôts et taxes, les habitants payent librement les taxes et impôts dus à leurs entités.

Ils ajoutent qu’actuellement il y’a une collaboration et un rapprochement entre les autorités et la communauté. Le chef de groupement de Mbinga nord en territoire de Kalehe Augustin Kabiona explique « … c’est vrai dans notre entité avant d’exécuter un projet d’intérêt commun nous consultons différentes couches de la population, par exemple pour réaliser un projet de la réhabilitation d’une route de desserte agricole, nous appelons la société civile et ensembles nous discutons sur des faisabilités…»

De son coté, le coordonnateur du syndicat d’initiative de Kasha Godefrois Kabobya renseigne que plusieurs changements positifs sont observés dans les communautés grâce aux séances de renforcement des capacités sur différentes thématiques de la bonne gouvernance comme par exemple comment mener et orienter son plaidoyer ainsi que l’engagement civique.

Les acteurs de la société civile de Kabare et Kalehe présents à cet atelier confirment que la redevabilité est désormais une réalité dans leurs milieux. Les habitants peuvent déjà faire une analyse sur les taxes payées et comment elles sont canalisées.   

Ayant pris part à cet activité, le chef de division provincial des droits humains Thierry Mulumeoderwa salue le travail abattu dans le cadre du programme « bonne gouvernance et de protection des droits humains ». Il promet l’accompagnement de sa division pour plus d’impact dans les entités d’exécution du projet.

Par Mapendo Linda

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x