Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Persistance des groupes armés: le processus de DDR communautaire doit être réactivé (CCPSC)

90views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Le Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile du Sud-Kivu plaide pour la réactivation et l’accélération du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion communautaire afin de mettre fin définitivement à l’activisme des groupes armés dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo, le coordonnateur du Cadre de Concertation Provincial de la société civile Me Zozo Sakali indique ne pas comprendre comment les groupes armés peuvent continuer à semer terreur et désolation dans presque tous les territoires du Sud-Kivu sans réaction des autorités compétentes.

Zozo Sakali pense que le meilleur moyen de réussir le processus de paix à travers le désarmement, démobilisation et réinsertion, il est nécessaire d’impliquer directement les communautés concernées et non le faire en ignorant l’apport de celles-ci.

Il regrette de voir que ce qui intéresse les acteurs politiques à  ce jour, c’est uniquement le partage des postes à travers l’Union Sacrée de la Nation au lieu de penser à la stabilisation et au développement des provinces notamment en libérant régulièrement les 40% de rétrocession.

Zozo Sakali pense qu’avec la libération de la rétrocession, les Gouvernements provinciaux peuvent avoir les moyens pour mieux faire face à l’insécurité et booster le développement de leurs entités.

« nous sommes en train de suivre les discussions politiques à Kinshasa autour de la création de ce qu’ils appellent Union Sacrée de la Nation. Malheureusement, tous les acteurs politiques ont tourné leurs regards de ce côté-là en oubliant les provinces… dans toutes les provinces de l’Est et au Sud-Kivu en particulier, les groupes armés ne cessent de semer terreur au sein des populations. Pourtant il y a des solutions possibles. Voilà pourquoi nous avons voulu adresser nos recommandations en termes de pistes de solutions. Nous voulons que l’on accélère le processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire. C’est-à-dire, l’on doit impliquer la population dans ce processus car sans elle, l’on ne peut prétendre trouver des résultats satisfaisants… il faut que ces acteurs politiques sachent aussi que cette Union Sacrée qu’ils vont créer doit servir plutôt les intérêts de la population… c’est ici que ce qui nous intéresse c’est plutôt la réhabilitation des routes, l’amélioration du social des congolais et surtout la sécurité », martèle le coordonnateur de Cadre de Concertation Provincial de la Société Civile du Sud-Kivu.

En rapport avec d’autres cas d’insécurité caractérisés par des assassinats ciblés, des attaques domiciliaires et des vols à mains armés, notre source recommande la redéfinition des stratégies militaires et policières afin d’y mettre définitivement fin.

Par Etienne Mulindwa

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x