Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Education

Sud-Kivu: la question liée aux violences sexuelles doit être d’actualité dans le milieux scolaires

91views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les autorités scolaires sont appelées à intégrer dans leurs règlements d’ordre intérieur  les mesures de protections de la jeune fille afin de limiter le cas d’abus sexuel signalés dans ces établissements et dont les élèves filles sont souvent victimes.

Recommandation formulée à l’issue d’un atelier de trois jours organisé par le fond pour les femmes congolaises, FFC en sigle dans l’objectif de commémorer la journée mondiale de lutte contre les violences sexuelles.

Selon le point  focal provincial du fond pour les femmes congolaises Gisèle Batembo, les violences sexuelles sont souvent rapportées  dans les milieux scolaires et  avec toutes les conséquences que cela peut engendrer sur la vie  future de la victime.

C’est par exemple les grossesses non désirées, le mariage précoce, ainsi que les maladies sexuellement transmissible.

Gisèle Batembo indique que des plaidoyers doivent être menés dans ce sens  pour que les autorités scolaires comprennent que la question de la répression des abus à l’endroit de la jeune fille doit être débattue dans les milieux scolaires pour la sécurité de la jeune fille.

“Nous allons organiser des formations à l’intention des élèves filles pour leur permettre d’être en mesure de dénoncer ces genres d’abus dont elles sont victimes dans les milieux scolaires”Souligne Gisele Batembo

Elle  annonce par ailleurs la mise en place d’un numéro vert que doivent utiliser les victimes pour une assistance .

De son coté le facilitateur à cet atelier Raphael Wakenge fait savoir que les filles doivent arriver à dénoncer les abus sexuels qu’elles subissent afin d’être  accompagnées par les organisations de défenses des droits humains et ainsi réduire ce phénomène dans les milieux scolaires

Pour sa part, un des participants à cette activité le préfet des études à l’institut Iropa, une école située à Panzi, Célestin CIBERA,  remercie le FFC pour ces assises et indique qu’il va tout mettre en œuvre pour que cette pratique ne se produise jamais dans son école.

A noter que l’activité s’est tenue à l’hôtel Whitness situé en commune d’Ibanda.

Par Mapendo Linda 

 

 

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x