Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Santé

Médicaments contrefaits, automédication : Le responsable du Dépôt Central Médico-pharmaceutique appelle les autorités intervenant dans le secteur de la santé à plus de responsabilité

58views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Le bureau du DCMP est situé sur avenue Patrice Emery Lumumba dans le quartier  Ndendere en Commune d’Ibanda, dans la Ville de Bukavu au Sud-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Le dépôt central Medico-pharmaceutique (DCMP), un central d’approvisionnement en médicaments de meilleure qualité.

Ceci dans la vision de sauver des vies et être la référence d’approvisionnement des produits et services pharmaceutiques de qualité de toute la population de la région des grands lacs.

La révélation est du directeur du DCMP, le pharmacien Georges Mutombo au cours d’une interview accordée à nos confrères de Notabilitécd. Info le mardi 13 octobre 2020 à Bukavu.

A en croire ce dernier, « le DCMP approvisionne actuellement non seulement les 34 zones de santé de la province du Sud-Kivu en médicaments mais aussi des organisations non gouvernementales œuvrant dans d’autres provinces de la RDC, en l’occurrence le Tanganyika et même dans les coins où il y a des problèmes d’accessibilité comme Kitindi, Kalole et Mulungu.

Le DCMP a été crée en 1997. C’était une vision du docteur Denis MUKWEGE qui a remarqué qu’avec cette période de guerre, des structures sanitaires de la 8eme CEPAC dont faisait parti l’hôpital qu’il gérait à cette époque avaient des difficultés dans l’approvisionnement en médicaments de bonne qualité. C’est par là qu’il a crée une pharmacie centrale pour collecter des besoins des formations sanitaires de la CEPAC afin de passer des commandes pour ensuite les servir.  C’est plus tard que le nom pharmacie centrale a changé en dépôt central médico-pharmaceutique (DCMP), et après on s’est rendu compte que l’idée a intéressé beaucoup d’autres clients.

Il l’a crée pour des formations sanitaires de la CEPAC mais après il y a eu d’autres officines de la ville, des ONGs qui venaient aussi acheter des médicaments. C’est alors que le docteur Denis MUKWEGE s’est dit que le DCMP ne restera pas seulement pour des structures de la CEPAC mais aussi pour d’autres » a renseigné le Directeur du DCMP, le Pharmacien Georges MUTOMBO.

Il a indiqué que la mission du DCMP est de rendre des services pharmaceutiques de qualité avec la compassion pour tous :

« Chaque fois que nous posons un acte au DCMP, nous nous posons la question de savoir si nous avons posé un acte de qualité, si nous l’avons fait avec compassion. Parce que nous on n’aimerait pas servir une seule partie de la population : nous sommes là pour toute la population, jusque là nous aimerions avoir une qualification pour servir les grands-lacs. » a laissé entendre Georges Mutombo.

La pratique de l’automédication par plusieurs habitants du Sud-Kivu en général et de la RDC en particulier ; et la contrefaçon qui s’observe dans la ville de Bukavu sont entre autres difficultés auxquelles fait face le DCMP, apprend-t-on de notre source qui déplore ces faits.

Le responsable du DCMP a profité de ce tête -à – tête avec la presse locale pour plaider auprès des autorités compétentes afin de règlementer le secteur pharmaceutique en province. L’occasion également d’appeler la population de toujours s’approvisionner en médicaments dans des pharmacies où les conditions sont réunies comme c’est le cas au DCMP qui a en son sein des pharmaciens de formation au service de la Communauté.

Il sied de noter que le Prix Nobel de la Paix 2018, le Docteur Dénis MUKWEGE est le responsable du département des œuvres médicales de la 8eme CEPAC dont le Dépôt Central Médico-Pharmaceutique est l’un de ses services.

 

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x