Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Santé

Mal nutrition à Kalehe : les intrants et aliments thérapeutiques vendus aux marchés noirs au détriment des malades

183views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

L’Organisation TPO/RDC a mené le plaidoyer auprès des députés élus de Kalehe et du gouvernement provincial pour qu’ils s’impliquent dans la lutte contre la malnutrition signalée dans cette contrée.

12% des habitants du territoire de Kalehe souffrent de mal nutrition et les personnes les plus touchées sont les enfants de zéro à deux ans. Le séminaire au cours duquel le plaidoyer a été mené a eu lieu au centre commercial d’Ihusi dans le territoire de Kalehe.

Lors des échanges, le médecin chef de zone de santé de Kalehe Marie Paul Cirimwami renseigne que la mal nutrition est causée par le déplacement massif des populations à cause des guerres à répétition dans cette partie du sud Kivu.

Cette situation ne permet pas aux agriculteurs de mener leurs activités champêtres et sont voués à la misère et la faim. Le docteur Marie Paul Cirimwami invite tout le monde à s’impliquer dans la protection des intrants et aliments thérapeutique au profit de mal nourris.

De son coté, l’assistante technique au programme national de nutrition  au sud Kivu Chouchou Nfundiko appelle les femmes enceintes à respecter le programme de consultation prénatale qui permet d’épargner les enfants de ce danger.

Pour sa part, la coordinatrice des programmes chez TPO Liliane Katindi remercie le partenaire qui les accompagne dans la sensibilisation contre cette maladie à Bunyakiri et à Kalehe dans le territoire qui porte le même nom.

Prenant la parole, le coordonnateur du programme nutrition chez UNICE sud Kivu – Maniema le docteur Robert Burume estime qu’il ne faut pas se limiter seulement à la suspension des personnes qui détournent les intrants mais il faut aller plus loin jusqu’à la justice.

Les députés provinciaux élus de Kalehe ont participé à cet atelier, leur représentant Nestor Balyana précise qu’ils mèneront un plaidoyer auprès du gouvernement provincial pour qu’un arrêté interdisant la vente des intrants et aliments thérapeutiques soit signé.

Présent à l’atelier, le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha renseigne qu’il parlera avec le gouverneur pour peaufiner des stratégies afin que la chaine d’approvisionnement en intrants et aliments thérapeutiques soit sécurisée et éviter tout détournement y relatif.

Le curé de la paroisse de Kalehe Maschack Nakuhire, les infirmiers titulaires des centres de santé, le représentant de la 8ème CEPAC et d’autres partenaires œuvrant dans le secteur de la santé ont pris part à cet atelier.

Anselme KANGETA

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x