Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Sud Kivu : Les participants à l’atelier organisé par SIKASH – OXFAM Valident la note conceptuelle définitive ayant trait à la structure de membres et leurs rôles

43views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Pousser les autorités  provinciales à mener des actions qui contribuent au programme « nos droits et nos devoirs » un programme mis en œuvre par Oxfam et son partenaire syndicat d’initiatives de Kasha  SIKASH en sigle c’est l’objectif de la rencontre organisée mardi 29 Septembre 2020.

Au cours de cette rencontre, les activités réalisées dans le cadre de ce programme et les objectifs assignés ont été présentés.

Le coordonateur du syndicat d’initiatives de Kasha Godefroid Kabobya  parle des sensibilisations et formations des agents de changements AG menées dans les territoires de mise en œuvre du programme.

Godefroid  KABOBYA souligne que les formations ont porté sur les droits humains, droits constitutionnels et violences basées sur les genres.

« il ya des formations qui ont été organisées dans le but de capaciter les membres de structures, entendu par là les agents de changement qui sont les forums de femmes et les membres de structures de gouvernance communautaire. Des émissions radio ont été organisées pour sensibiliser d’autres qui ne sont pas membres du SIKASH mais qui sont membres de différentes structures dans la communauté. Il ya eu des séances des sensibilisations organisées par les agents de changement et ceux de structures de gouvernance communautaire. Nous avons constaté que nos résultats sont entrain d’être atteints, nous nous sommes rendus compte  que nous sommes à plus de quatre-vingt pourcent de réalisation » ajoute-t-il

Pour sa part, la présidente ad intérim du bureau de coordination de la société civile du sud Kivu Marie Migani salut ce programme qui selon elle tient compte de vrais problèmes de la population

« Nous félicitons SYKASH et son partenaire OXFAM parce qu’ils ont touché les vrais problèmes de la communauté, ils ont commencé à la base et donc c’est ne sont pas des projets élaborés dans de bureaux climatisés mais de problèmes qui proviennent de la base. Nous, en tant que société civile nous nous engageons pour que ce projet puisse aboutir à une issue favorable et qu’il soit bénéfique à la population. » ajoute Marie Migani

De son coté, la conseillère du gouverneur de province en matière de la santé , qui a représenté l’autorité provinciale à cette activité Justine Muzazi Magala fait savoir que le programme  « nos droits et nos devoirs » mis en œuvre par Oxfam avec son partenaire SYKASH entre dans le cadre du programme ou plan d’action du gouverneur de province

« Ce programme entre directement dans les communautés et ces dernières ont un œil sur nous, nous, en tant qu’autorité provinciale, en tant que gouvernement provincial. Et là on n’implique directement l’autorité pour dire qu’elle doit accompagner ce programme. En représentant le gouverneur,  je me dis  comme  j’ai reçu mandat, je dis que le gouverneur est prêt à accompagner toutes les activités organisées dans le cadre de ce programme » insiste Justine Muzazi Magala   

Signalons que les participants ont validé la note conceptuelle définitive qui reprend la composition de membres du comité de pilotage et  leurs rôles.

Le programme « nos droits nos devoirs » est exécuté dans les villages de Buchiro , Nyamasasa , Kiniezire et Nyabibwe dans le groupement de Mbinga Nord en territoire de Kalehe et Muganzo , Cibumbirho , Kamakombe et Chombo dans le territoire de Kabare avec le financement de l’Ambassade de la Suède.

Sylvie Nabintu

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x