Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Santé

Coronavirus-Bukavu : Les membres de la coalition-14 formés sur la clarification des valeurs et le changement des habitudes

119views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les membres de la coalition 14 ont participé  à un atelier de renforcement des capacités sur la clarification de valeurs et le changement des attitudes.

Pendant trois jours, les participants ont été édifiés sur les droits de la femme, le comportement à adopter face une femme qui a pratiqué l’avortement et l’article 14 du protocole de Maputo.

Cet article autorise la femme à pratiquer l’avortement en cas de viol, en cas d’inceste et dans la situation où cette grossesse met en danger la santé physique et psychologique de la femme.

A en croire la coordinatrice de l’organisation Solidarité des Femmes pour le Développement Intégral Sofedi Viviane Sebahire,  la plus part des femmes ont subit des violences sexuelles pendant la période de confinement et d’autres n’ont pas accédé aux contraceptions suite au confinement.

Cette situation était à la base des grossesses non désirées auprès de plusieurs femmes, c’est pourquoi certaines femmes  peuvent choisir l’option de pratiquer l’avortement renseigne Viviane Sebahire « …on a constaté qu’il y a baisse proportionnelle d’utilisation des contraceptifs, plusieurs femmes ont eu des grossesses non désirées et une femme qui est victime des violences sexuelles et d’inceste peut décider de ne pas  garder la grossesse et de l’expulser ,il faudrait que les membres de la coalition 14 savent comment s’en prendre dans la communauté, comment est ce qu’ils vont aider ces femmes victimes d’avortement clandestin dans un contexte de covid-19. Aux femmes nous leur demandons d’utiliser les contraceptifs pour éviter les grossesses non désirées et les avortements  clandestins… » explique la coordinatrice de Sofedi

La coordinatrice  de Sofedi Viviane Sebahire recommande aux participants à cet atelier de faire le suivi de l’application du protocole de Maputo dans leurs milieux respectifs pour que les femmes qui souhaitent pratiquer l’avortement dans le contexte où la loi l’autorise soient protégées et sécurisées.

Après la formation des outils utilisés dans la prévention contre la covid-19 ont été distribués aux participants en vu de se protéger contre la covid-19

A noter que cet atelier a été financé par  l’organisation  pathfinder  international à travers le projet résonance.

Mapendo Linda

 

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x