Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Economie

Sud-Kivu: CIAT forme 40 agri-multiplicateurs dans la gestion des entreprises semencieres.

120views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Grace au projet intégré de croissance agricole dans les grands lacs PICAGL, plusieurs agri-multiplicateurs sont déjà à mesure de créer et de gérer leurs propres entreprises semencières pour assurer la sécurité alimentaire au Sud-Kivu.

Ils ont été outillés dans un atelier de formation organisé par le Centre International de l’Agriculture Tropical CIAT/Harvest Plus sur l’agro business semencier. L’atelier s’est tenu du 28 au 31 juillet à l’Hôtel Horizon en commune d’Ibanda.

Les participants venus des territoires de la province du Sud-Kivu ont beaucoup appris sur la règlementation des filières semencières en RD Congo, l’accès aux crédits agricoles et le fonctionnement d’une entreprise agricole.

Selon le coordonnateur pays du CIAT/Harvest-plus le professeur Antoine Lubobo, les acquis de cette formation vont permettre aux agri- multiplicateurs de produire des quantités suffisantes des semences de bonne qualité et qui requièrent les normes voulues en RDC.

Cela pour une amélioration du système alimentaire et nutritionnel durable en province.

Pour les participants, cet atelier est un plus pour eux car il va leur permettre de contourner les problèmes qui entourent l’agrobusiness dans leurs milieux tels que la non accès à la terre, l’infertilité de sol, les naissances indésirables et l’accès aux crédits agricoles.

Une participante Faray Feza Rosine remercie les organisateurs CIAT–Harvest plus pour cette session de formation et promet d’en mettre en pratique et d’en restituer le contenue aux autres membres de son organisation

Pour le ministre provincial de l’agriculture Marcellin AMANI Bahaya, la production des semences de qualité est parmi les stratégies de lutte contre la malnutrition dans nos milieux, d’où l’importance accordée à cette activité.

Ces assises ont été organisées grâce au partenariat entre CIAT, IITA et Mercy Corps à travers le projet PICAGL financé par la banque mondiale et l’appui de l’USAID.

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x