Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Isolement de Bukavu suite au coronavirus: motif des militaires pour rançonner sur le Lac-Kivu

153views

Les habitants riverains du Lac-Kivu et les armateurs œuvrant sur le même Lac dénoncent les tracasseries dont ils sont victimes de la part de certains éléments de la police lacustre et certains militaires de la force navale durant les déplacements entre Bukavu et l’ile d’Idjwi et vice-versa.

Dans une correspondance adressée au Gouverneur avec copie, à la rédaction de Radio Maendeleo, les signataires indiquent que ces éléments se placent à différents endroits sur le Lac-Kivu et exigent des sommes exorbitantes aux propriétaires des embarcations.

Il s’agit des sommes allant de 50 mille à 150 mille francs congolais pour les embarcations motorisées et 200 à 5000fc pour tout bagage ou colis à faire transporter.

Les signataires ajoutent que ces éléments justifient leurs agissements par le fait que la ville de Bukavu est isolée du reste des territoires et celui d’Idjwi n’est pas épargné.

Les habitants riverains du Lac-Kivu et les armateurs regrettent de voir que même ceux qui font des déplacements d’Ijwi vers d’autres territoires sont soumis aux mêmes traitements.

Ils rappellent que cette mesure portant isolement de Bukavu à d’autres territoires a expiré depuis le 30 juin dernier.

Tout en rappelant que le Lac-Kivu est la seule voie par laquelle les insulaires d’Idjwi peuvent accéder à d’autres territoires, les signataires exigent le retrait de ces éléments et la fin de ces tracasseries si non des actions de revendications seront organisées.

Contacté, le commandant de la Police Lacustre le Major Michel Kibaya Menga dit ne pas être au courant de cela mais promet de mener des investigations et n’hésitera pas de prendre des mesures qui s’imposent.

Il rappelle que la mission de ces éléments c’est de sécuriser les personnes sur le Lac-Kivu et non exiger de l’argent.

Néanmoins, le Major Michel Kibaya rappelle que le transport des biens et des personnes dans une même embarcation est interdit et la mesure doit être observée par tous.

Etienne Mulindwa

Partagez: