Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

RDC: les présidents des Assemblées Provinciales vont saisir le Ministre de l’intérieur (Jacques Kamanda)

185views

Après la suspension par le vice premier ministre et ministre national de l’intérieur de toutes les activités dans les Assemblées provinciales en RDC, les présidents de ces institutions sont en contact pour tenter d’obtenir la levée de cette mesure et permettre la reprise des activités.

La précision est du rapporteur de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu Amani Kamanda Jacques.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo mardi 9 juin 2020, l’élu de Kalehe explique que suite à la mesure du Vice-premier Ministre et Ministre de l’intérieur, les activités sont paralysées dans les Assemblées Provinciales.

« malgré la suspension des activités, le bureau continue de travailler. Le champ de travail du bureau est réglementaire… le bureau peut inviter tous les responsables des institutions en province et même les Ministres pour s’expliquer sur leur gestion. Généralement nous pouvons prendre des recommandations mais le champ des sanctions est limité. Néanmoins, nous pouvons proposer demander au Gouverneur de sanctionner un responsable et le Gouverneur est obligé de le faire. Les décisions que nous prenons sont celles du bureau mais pas de la plénière. Et nous ne pouvons pas remplacer la plénière… », explique-t-il.

Le rapporteur de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu précise néanmoins que les tractations sont en cours en vue de saisir le ministère national de l’intérieur dans le souci d’obtenir la reprise des activités dans les Assemblées Provinciales.

«… c’est déjà envisagé. Tous les Présidents des Assemblées Provinciales sont déjà en train d’échanger pour voir comment nous allons saisir officiellement le vice-premier ministre l’intérieur et lui demander de lever cette mesure demandant aux Assemblées Provinciales de suspendre les activités parce que nous sommes bloqués. Nous sommes en train d’observer l’Assemblée Nationale et le Sénat en train siéger. Nous pensons nous aussi nous pouvons siéger tout en observant ces mesures parce qu’         avec cette allure, c’est vraiment compliqué. Nous pouvons même siéger par vidéoconférence mais tout cela suppose aussi la levée préalable de la mesure par le Ministre… », explique Amani Kamanda Jacques.

Rappelons que depuis le début de la session ordinaire de Mars 2020, aucune plénière n’a été organisée dans les Assemblées Provinciales sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo.

Ceci fait suite à un communiqué du Vice-Ministre et ministre national de l’intérieur qui avait suspendu toutes les activités des assemblées provinciales suite à l’Etat d’urgence décrétée par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi en vue de lutter contre la pandémie à coronavirus en RDC.

Etienne Mulindwa

Partagez: