Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Bukavu isolé des territoires : un business des militaires et policiers sur la route Bukavu-Kavumo

391views

Les conducteurs des véhicules de transport en commun oeuvrant sur l’axe routier allant de Bukavu vers Mudaka, Miti, Kavumo en Territoire de Kabare dénoncent les tracasseries dont ils sont victimes sur un poste de contrôle installé à Kazingu, endroit reconnu comme entrée de la ville de Bukavu.

Ils l’ont declaré mardi 2 juin à un reporter de Radio Maendeleo lors d’une descente sur place.

D’après ces conducteurs, c’est depuis lundi 1er juin que les militaires et certains policiers ont placé des pierres sur la chaussée.

Alors que la barrière est officiellement installée pour mettre en œuvre la mesure portant isolement de la ville de Bukavu du reste des territoires, aujourd’hui c’est tout le contraire.

Bien plus,P aucun dispositif de prévention n’est visible. Pas de lave-mains et moins encore de thermoflash pour prelever la temperature et s’assurer de la santé des passagers.

L’un des conducteurs rencontré sur place indique que ces militaires commencent à exiger une somme allant de 2000 à 5000fc aux pietons et même aux conducteurs avant de passer.
Il ajoute que même les vehicule transportant les vivres passent des heures.
“c’est depuis lundi que cette opération a commencé. Nous venons avec des clients et des marchandises. Ces militaires ne contrôlent rien. Ils se contentent de nous dire d’arrêter nos moteurs et de rentrer d’où nous sommes venus. Moi par exemple, je suis ici depuis 13h30. Voilà qu’il est déjà 16h30. Mon véhicule était chargé des sacs de farine mais on m’a obligé de rentrer. J’ai du confier la marchandise à un autre chauffeur et renvoyer mon véhicule avec le convoyeur à Mudaka pour amener les gens en provenance de Bukavu qui ont été bloqués ici. Malheureusement, si seulement vous avez un peu d’argent, on vous laisse passer sans aucun contrôle. Est ce encore une lutte contre le coronavirus ou une occasion de tracasser la population ?”, s’interroge The Boss, un conducteur rencontré sur place.


Pour la journée de mardi 2 juin les conducteurs venant de Bukavu ont été obligés de faire jonction c’est à dire échanger les clients et Marchandises avec ceux venant des territoires.

Ils plaident pour la remise de l’ordre dans la mise en oeuvre de la mesure portant isolement de la ville de Bukavu du reste des territoires dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

Approchés, certains de ces militaires n’ont pas voulu repondre au reporter de Radio Maendeleo mais d’autres ont affirmé executer l’ordre de la hierarchie.

Rappelons qu’après la montée des cas positifs du coronavirus dans la ville de Bukavu la semaine dernière, le Gouverneur du Sud Kivu a signé un arrêté dans lequel il interdit tout déplacement des personnes

Etienne Mulindwa

Partagez: