Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Sud-Kivu: 2 groupes armés visiblement intouchables rendent la vie difficile aux habitants à Kalehe et Kabare

239views

Les affrontements à répétition entre deux groupes armés à savoir celui dirigé par le général autoproclamé Chance et l’autre par un certaine Douze ont déjà occasionné les déplacements des habitants dans plusieurs villages du territoire de Kalehe.

Il s’agit des villages situés aux alentours du Parc National de Kahuzi Biega à savoir Buhama, Cisheke et bien d’autres. Le député provincial élu de Kalehe Nestor Balyanya qui alerte cette situation insiste sur l’intervention urgente du gouvernement.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo, Nestor Balyana indique c’est depuis plus de trois mois que ces deux groupes armés sèment terreur et désolation dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Il précise que les acteurs de la société civile, la mutualité Havu ainsi que les autorités locales ont alerté à tous les niveaux sur cette situation mais rien n’est fait. Pour l’instant, les déplacés vivent dans de mauvaises conditions et le risque est que de nouveaux groupes d’autodéfense se constituent, alerte Nestor Balyana.

« ces deux groupes armés exploitent des minerais et du bois dans le Parc National de Kahuzi-Biega mais suite au mauvais partage du butin, ils arrivent à s’affronter. Ils s’affrontent plusieurs fois et régulièrement. Le groupe de Douze s’est retranché pour aller chasser les populations vivant aux alentours du Parc National de Kahuzi-Biega. Ici je vais citer les sous villages de Buhama et Cisheke dans le grand village de Kasheke. Ce groupe armé, comme d’ailleurs celui de Chance, a volé, a pillé et a violé jusqu’à ce que la population n’a pas pu supporter. Les habitants se sont déplacés. Je dirais qu’ils sont maintenant déplacés dans leur propre village. C’est inacceptable » insiste-t-il, avant d’exprimer un regret « nous avons contacté toutes les autorités en charge de la sécurité mais jusque-là, il n’y a pas de solution. Maintenant la population est fâchée et risque de se prendre en charge. Voilà pourquoi nous interpellons le Gouverneur et son gouvernement. Il faut éviter le pire le plus tôt possible ».

L’élu de Kalehe alerte également sur le fait que suite aux activités d’exploitation du bois et des minerais dans le PNKB, cette réserve naturelle est en voie de disparition, ce qui devrait pousser l’autorité à agir dans l’urgence pour sauver ce qui peut l’être.

Tout en insistant sur l’implication des autorités, Nestor Balyana invite l’élite intellectuelle de Kalehe, la notabilité et d’autres acteurs à se mettre autour d’une table pour tenter de trouver des solutions à cette situation.

Signalons que même dans le territoire de Kabare, la société civile n’a cessé d’alerter sur les exactions de ces deux groupes surtout à Irhambi-Katana. Des sources proches de l’armée, nous apprenons que des stratégies sont en train d’être mises en place pour les mettre hors d’état de nuire.

Etienne Mulindwa

Partagez: