Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Sud-Kivu : la rareté de dollars sur le marché occasionne la dévaluation des francs congolais sur les marchés

104views

Il s’observe une cacophonie sur les marchés de Bukavu en ce qui concerne le taux de change du dollar américain.

Certains vendeurs et vendeuses exigent aux clients d’acheter au taux de 1850 francs congolais voir même 1900 francs congolais pourtant le taux dans plusieurs banques commerciales  est de 1750 francs congolais.

Ce constat est de Radio Maendeleo ce jeudi 23 avril 2020 lors d’une descente effectuée dans différents marché de la ville de Bukavu

Cette imprécision sur le taux du dollar au marché crée le flou et occasionne un désordre dans le chef des vendeurs qui fixent désormais le taux de change à leur gré.

Du coup, cette situation entraîne automatiquement la hausse du prix de certains articles sur le marché. Ce client rencontré au marché de kadutu explique « …je suis énervé,je viens de retirer l’argent à la banque au taux de 1750 fc ;lorsque je viens acheter des produits ,on m’exige de payer au taux de 1850 fc et d’autre 1900fc ,nous ne savons pas ce que le gouvernement pense de nous ,maintenant nous demandons que l’autorité s’implique dans ce dossier car nous souffrons beaucoup et suite à cette situation ,il s’observe également la hausse de prix  des produits sur les marchés … »

Plusieurs autres personnes demandent aux autorités de s’impliquer pour que les commerçants se conforment au taux de la banque.

En réaction, les vendeurs font savoir que cette situation est due au fait que les dollars américains sont devenus rares sur le marché. Selon eux, les francs se dévaluent du jour au lendemain   .  Cette vendeuse des vivres en parle « …les clients ne viennent qu’avec le franc pourtant les fournisseurs nous exigent aussi les dollars ;lorsque nous faisons recours aux braderes ,on nous exige d’échanger au taux de 1850 fc, ce dernier temps les dollars deviennent de plus en plus  rare sur les marchés ,il sait pas qu’on a fermé les entreprises qui payaient ses agents en dollars»

Précisons que des réunions sont organisées ces derniers temps par le ministère provincial des finances et de l’économie avec plusieurs parties prenante trouver une solution à ce problème.

 

Mapendo Linda

 

 

Partagez: