Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Sud-Kivu: 12 barrières illégales dans le groupement de Baliga et Bamuguba Sud en territoire de Shabunda.

599views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les habitants du territoire de Shabunda dénoncent la multiplicité des barrières jugées illégales dans plusieurs villages de cette partie de la province du Sud-Kivu.

Ces barrières mixtes au nombre de 12 sont érigées dans le groupement de Baliga et Bamuguba Sud toujours en territoire de Shabunda.

Au cours d’un entretien téléphonique avec Radio Maendeleo, le président de la société civile de Shabunda Joseph Mpeseni indique que certaines de ces barrières sont érigées par certaines autorités locales et d’autres par certains éléments FARDC.

Joseph Mpeseni cite par exemple les barrières de Kishavu, Chulwe, Lubimbe, Maimingi ou encore Nyalumbemba, Kimbili, Ngolombe et Kigulube où les passagers sont obligés de payer milles francs à chaque traversée.

Le président de la société civile de Shabunda s’étonne de constater que d’autres passagers et des petits commerçants qui font le trafic de Shabunda en direction de Bukavu payent trois milles francs congolais.

Joseph Mpeseni exige la suppression de ces barrières surtout celles contrôlées par deux commandants des FARDC comme recommandé par le chef de l’Etat.

« …  nous sommes au courant de la présence de toutes ces barrières. Il y a même neuf autres barrières dans le groupement de Baliga et nous en avons toujours parlé mais curieusement on ne trouve pas gain de cause. Voilà pourquoi  nous pensons que les autorités doivent trouver des solutions par rapport avec cette situation. Bien qu’on cherche à créer d’autres mouvements ici pour dire qu’il fallait encore instaurer le système de postes de contrôle. Tout cela constitue des barrières pour tracasser les passagers. Il y a même des habitants qui viennent avec des vaches et on leurs exiges de payer plus de trois milles francs congolais par bétails. Nous sollicitons que les autorités provinciales et nationales puissent quand même punir ceux qui continuent à tracasser les passagers au niveau des différentes barrières… » a indiqué Joseph Mpeseni.

Contacté à ce sujet le commandant ad intérim du sous-secteur de Shabunda, le colonel Mukalayi souligne n’est pas être au courant de la présence de ces barrières dans le groupement de Baliga et Bamuguba Sud. Toutefois il promet de se rendre sur terrain pour s’imprégner de la situation.

Rappelons que le commandant de la 33ème région militaire le Général Major Akili Muhindo Mundos a récemment supprimé toutes les barrières illégales au Sud-Kivu. Cette mesure a permis aux habitants du Sud-Kivu de se déplacer aisément.

 

Nancy Mpango

 

Partagez: