Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
EconomieSocieté

Covid-19: Bukavu reçoit plus de 45 tonnes de nourritures en provenance de Minova

212views

Le gouvernement provincial à travers le ministère de l’agriculture a réceptionné plus de 45 tonnes des denrées alimentaires en provenance de Minova dans le territoire de Kalehe.

Il s’agit d’une quantité importante des Maïs , de haricots, des pommes de terre et des régimes des bananes qui ont été transportés par le bateau Chasi jusqu’au Beach Muhanzi.

Le ministre provincial de l’agriculture Marcellin Amani Bahaya renseigne que ce geste a été posé dans le but d’approvisionner la population de Bukavu en nourriture pendant cette période où le sud Kivu fait face au Coronavirus.

Marchandises en provenance de Minova
Ph.Radio Maendeleo
Isabelle Riba

Au Beach Muhanzi , le ministre s’est entretenu avec les vendeurs venus de Minova sur les préalables nécessaires pour que ces marchandises soient acheminées dans la ville de Bukavu et vendues à un prix abordable par toutes les couches de la population.

A ce sujet, Marcellin Bahaya a rassuré que le gouvernement provincial va alléger certaines taxes pour faciliter le transport des marchandises et éviter les tracasseries fiscales que subissent les vendeurs.

Il ajoute qu’un entrepôt pouvant contenir plus de 400 tonnes des produits alimentaires est disponible à la Brasserie dans la commune de Bagira en attendant que d’autres soient ouverts à Kadutu et Ibanda.

Le ministre provincial de l’agriculture invite la population de Bukavu à s’approvisionner en denrées alimentaires au Marché Beach Muhanzi en cette période où les frontières sont fermées entre la RDC et les pays voisins.

Marcellin Amani Bahaya ajoute que dans les jours avenir la province va réceptionner d’autres produits agricoles en provenance d’autres bassins de production.

C’est le cas de la plaine de la Ruzizi et Mwenga.

Objectif, mettre en œuvre le plan de contingence alimentaire proposé pour assurer la sécurité alimentaire en province.

Isabelle Riba

Partagez: