Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Societé

Mois de mars dédié à la femme: les femmes de l’IITA ont fêté avec les orphélins du centre nutritionnel NYOTA de CIRHEJA

61views

Les groupes de femmes de l’Institut Tropical d’Adriculture Tropical IITA ont choisi de feter  la journée dédiée à la femme avec les orphelins et enfants abandonnés admis  au centre nutritionnel NYOTA  de CIRHEJA  en groupement de Bugorhe dans territoire de Kabare. Ce centre est sous la gestion des sœurs de fraternité de Saintes Dorothées de CEMO.

Les sœurs responsables du centre ont récéptionné un lot de vivres et non vivres au profit de ces enfants. C’était le dimance 8 mars 2020.

D’après les donatrices, ces enfants méritent les visites de ce genre pour leur redonner sourire et les rassurer qu’ils ne sont pas abandonnés. Elles ont collecté des habits, des couvertures, la farine de manioc produit par les agripreneurs de l’IITA, la farine de sorghos, du soja, des savons, des biscuits et des boites de lait pour les nourissons prises en charge par le centre nutritionnel NYOTA.

Linda BURUME, l’une de femmes de l’IITA se rejouit de l’acte posé mais estime que beaucoup reste à faire à l’endroit de ces enfants :

« Notre mission n’est pas encore totalement achevée parecque nous avons juste eu  à assister avec le peu que nous avions pû collecter auprès de nos mamans de Kalambo et aussi par l’assistance de notre institution. Nous sommes venues apporter une main forte mais cela n’a pas été suffisant. C’est juste un point d’entrée pour nous ; et nous allons aussi nous ateler activement à apporter plus d’assistance sur le point de vue accompagnement des familles qui sont dans les milieux en agriculture et élevage. », a-t-elle fait savoir devant plusieurs enfants scandant des chansons à la gloire du groupe de femmes de l’IITA.

Les bénéficiaires de cette donation remercient de tout cœur les femmes de l’IITA pour cette action qui sauve des vies. La Sœur Clotilde BIKAFULUKA remercie le Staff et toutes les femmes de l’IITA pour avoir pensé à ces demunies.

« Nous avons été surprises en voyant ce qu’on nous a amené. Puisque nous avons plusieurs catégories des enfants, il y a des enfants de 0 à 17 ans. On nous a amené du lait pour donner à ces enfants, on nous a aussi amené du sucre, des habits, de la farine de mais, des sorghos, du Soja, des savons aussi ; même du riz, des haricots, on sait pas les dénombrer », se rejouit la sœur responsable de l’Orphélinat avec sourire aux lèvres.

Environs 250 enfants hebergés et non hébergés pris en cahrge au sein de cette structure déclarent également être émus de cette action qui reste gravée dans leurs mémoires. Femmes travaillant à l’IITA, épouses du personnel masculin de cette institution et d’autres oeuvrant dans les organisations  hébergées par l’IITA ont pris par à cette cérémonie caritative.

 

Partagez: