Accueil Societé Idjwi: La Fondation Panzi veut en finir avec les violences basées...

Idjwi: La Fondation Panzi veut en finir avec les violences basées sur le genre

40

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Accompagner les victimes de toutes sortes violences, c’est l’objectif poursuivi par le projet  prévention et réponse sur les violences sexuelles et celles basées sur le genre à Idjwi Sud.

Le lancement officiel de ce projet exécuté par la Fondation Panzi a  eu lieu le samedi 08 février 2020 en la Grande Salle de la Paroisse  Marie Médiatrice de Kashofu dans la Chefferie Ntambuka.

D’après le Coordonnateur du Programme BADILIKA de la Fondation Panzi Emery MUTUZI, ce  projet d’une année est exécuté par la Fondation Panzi avec l’appui de la GIZ. Emery MUTUZI indique qu’une Clinique juridique sera installée à Idjwi en vue d’accompagner les bénéficiaires du projet pour comprendre les causes profondes des violences basées sur le genre. Emery MUTUZI explique comment le projet sera mis en oeuvre:

« Nous sommes en train de réflechir comment travailler sur les causes ; quelles sont les causes profondes des violences basées sur le genre. Là, nou aurons à travailler avec les différentes couches des communautés à partir de la base, on va travailler avec l’approche de la masculinité positive pour voir comment nous pouvons booster le dialogue au niveau de la Communauté. Que les femmes et les hommes  puissent briser les soi-disant tabous , la honte de parler des Violences Basées sur le Genre VBG et ainsi voir comment  ensemble nous pouvons y mettre fin. Il y aura une Clinique Juridique qui sera installée à Idjwi –Sud. Là, il y aura des avocats, des parajuristes ; nous aurons aussi des assistantes psycho-sociales et qui seront en train d’accompagner les bénéficiaires au projet » a expliqué le responsable du programme BADILIKA de la Fondation Panzi.

Emery MUTUZI sollicite la collaboration et l’accompagnement de la population et des autorités à tous les niveaux.

Le projet sera exécuté à Idjwi, Walungu et Mwenga selon toujours notre source.