Accueil Education Gratuité de l’enseignement au Sud-Kivu: enfin le Gouverneur Ngwabidje sort de son...

Gratuité de l’enseignement au Sud-Kivu: enfin le Gouverneur Ngwabidje sort de son silence

531

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le Gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi a signé, depuis le 5 février 20 20, l’arrêté portant fixation des frais de scolarisation des élèves dans les écoles publiques et privées agréés pour l’année scolaire 2019-2020 au Sud-Kivu.

Ces frais sont payés trimestriellement par les parents d’élèves de toutes les classes des écoles secondaires publiques et privées de la 7ème année Education de base jusqu’à la 4ème année des humanités (ex 6ème secondaire) ainsi que les classes de section maternelle.

Pour l’enseignement maternel dans les écoles publiques mécanisées et non mécanisées, les frais scolaires sont fixés à 25 000Fc par élève et par an en raison de 8500FC par trimestre alors que dans les écoles privées agréées, les frais scolaires sont fixés à 16 500fc par élève par an soit 5 500Fc par trimestre.

Pour les écoles secondaires, les frais sont repartis en tenant compte de l’enseignement général, la technique commerciale, social et Hôtesse d’accueil, la technique agricole et agriculture générale, pêche et navigation industrielle ainsi que l’électronique.

Pour ce qui de l’enseignement général, les frais scolaires sont fixés à 29 500Fc par élève et par an dans les écoles publiques mécanisées et non mécanisées alors que dans les écoles privées agréées, ces frais sont fixés à 6 800 Fc par élève et par an.

Pour l’enseignement technique commercial, social et hôtesse d’accueil, les frais de scolarité sont fixés à 32 mille francs par élève et par an alors que dans les écoles privées agréées organisant les mêmes sections, ces frais sont fixés à 9 600fc par élève et par an.

En ce qui concerne les écoles publiques mécanisées et non mécanisées organisant les sections technique agricole, agriculture générale, afro foresterie, la pêche et navigation industrielle, les frais sont fixés à 34 mille Francs par élève et par an alors que dans les écoles privées organisant les mêmes sections, ces frais s’élèvent à 17 700Fc par élève et par an.

Dans les écoles publiques mécanisées et non mécanisées organisant les sections de technique industrielle, électricité, électronique, maçonnerie et coupe et couture, les frais sont fixés à 35 mille francs par élève et par an alors que dans les écoles privées agréées organisant les mêmes sections, ces frais sont fixés à 24 mille francs congolais.

Signalons que dans cet arrêté, l’autorité provinciale dresse également une liste des frais illégaux dont la perception est interdite sous peine des sanctions à l’endroit des gestionnaires d’écoles qui tenteraient de les exiger aux parents d’élèves.

Dans le même arrêté il est précisé que les frais de scolarité déjà payés conformément à l’ancien arrêté seront déduits de ceux fixés dans le nouvel arrêté et seront obligatoirement payés en francs congolais.

Il est également interdit aux chefs d’établissement de se couvrir derrière les assemblées générales des parents pour fixer illégalement d’autres frais. Il est à préciser que les écoles primaires ne sont pas concernées par tous ces frais car la gratuité totale a été décrétée à ce niveau.

Etienne Mulindwa