Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Conflits dans le Sud Sud: Jacques Rukeba, notable Banyamulenge insiste sur la responsabilité de l’Etat

286views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Le Ministre honoraire des transports et voies de communication au Sud-Kivu Jacques Rukeba appelle le gouvernement congolais à travers les Forces Armées de la République d’agir dans l’urgence afin d’imposer la paix durable dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo, ce notable de la communauté Banyamulenge dit ne pas comprendre comment les groupes armés peuvent semer terreur et désolation dans cette partie de la province du Sud-Kivu pendant plus de 60 ans.

Jacques Rukeba pense que le problème qui s’y pose ne concerne pas seulement les conflits intercommunautaires comme d’aucuns le croient.

Il estime néanmoins que l’armée et les services de sécurité doivent travailler de manière professionnelle et dans la neutralité sans s’appuyer sur l’une ou l’autre force négative mais de mener des opérations pour mettre fin à tous les groupes armés internes et étrangers.

« la situation qui prévaut dans les hauts et moyens plateaux de Fizi, Uvira et Mwenga est une situation très complexe pour laquelle le gouvernement doit trouver des solutions et des solutions immédiates… j’étais en train de suivre des informations sur un média local à Baraka (territoire de Fizi) et j’ai entendu un général autoproclamé Ebwela de Mutetezi du groupe armé FDC et qui se félicitait d’avoir incendié 12 villages. Il veut nous faire croire qu’il était à la poursuite du colonel Michel Makanika. Malheureusement il dit qu’il l’a fait avec l’appui de l’armée régulière. C’est une chose inacceptable et c’est irresponsable. Ce n’est pas normal qu’un groupe rebelle soit fier de mener des opérations contre un autre groupe rebelle au nom du gouvernement… l’Etat doit prendre des dispositions pour que l’armée puisse démanteler tous les groupes armés dont Ebwela lui-même, celui de Michel Makanika et tous les Ngumino. Néanmoins, nous insistons sur la protection des populations civiles », insiste Jacques Rukeba.

Et au sujet des affrontements récemment rapportés dans les zones précitées, le porte-parole des opérations Sokola 2 Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonnné Kasereka précise qu’il y a eu échanges des tirs entre deux coalitions Kashumbo contre la coalition Ngumino et Makanika.

Il ajoute que certains tentaient d’attaquer le camp des déplacés de Bijombo mais les FARDC les ont tous dispersés et la situation est sous contrôle. Le Capitaine Dieudonné Kasereka rassure que l’armée reste neutre et déterminée à éradiquer tous les groupes armés sans distinction.

Etienne Mulindwa

Partagez: