Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Education

Sud-Kivu: activités paralysées à l’ISDR/Bukavu; les agents réclament 53 mille dollars

228views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Les activités sont paralysées depuis mardi 21 janvier 2020 à l’Institut Supérieur de Développement Rural ISDR dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Les agents de cette institution d’enseignement supérieur exigent le paiement de leur prime du 12ème mois de l’année académique dernière 2018-2019. Pour exprimer leur mécontentement, ils ont barricadé mardi 21 janvier 2020 l’entrée principale de cet établissement supérieur.

Tôt le matin, les agents de l’ISDR Bukavu ont brulés des pneus devant l’entrée principale, bloquant ainsi tout  accès dans l’enclos de cette institution et la paralysie des activités académiques.

D’après le délégué syndical principal Mango Kimengele, le personnel académique et scientifique de l’ISDR exige le paiement de la prime allouée au 12e mois de l’année académiques 2018-2019.

Il explique que l’enveloppe allouée à cette prime s’élève à 53 000 dollars américains que jusque là le comité de gestion refuse de libérer.

« compte tenu du fait que le comité de gestion est en train de tirer des choses en longueur, les agents se sont décidés de barricader pour que le comité de gestion revienne à la raison. Nous disons que nous réclamons la paie du douzième mois de l’année académique passée c’est-à-dire l’année 2018-2019.  La seule solution c’est seulement que le comité de gestion qui est notre chef direct de venir avec l’argent pour payer les agents et les activités vont reprendre normalement. Il n’est pas question de tribalisme ou de manipulation », explique Mango Kimengele.

Le délégué syndical principal indique que les agents de l’ISDR vont poursuivre avec d’autres actions jusqu’à ce qu’ils soient remis dans leurs droits

Radio Maendeleoa a tenté de joindre le Directeur Général de l’ISDR, le Professeur Bosco Muchukiwa mais sans succès. En revanche, cité par nos confrères de la luprunelleverte.info, Bosco Muchukiwa affirme que ces agents n’ont aucun arriéré car, selon lui, même le mois de janvier 2020 a déjà été payé.

Il parle d’une instrumentalisation de ces agents par ceux qui ne veulent pas de l’actuel comité dirigeant de l’Institut Supérieur de Développement Rural ISDR/Bukavu.

Etienne Mulindwa

Partagez: