Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Politique

“Je ne m’avoue pas vaincu; des projets pour Kabare il y en a et je m’y emploie” (Faustin Kaningu)

323views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

Elu comme député national dans le territoire de Kabare mais invalidé plusieurs mois après par la Cour Constitutionnelle, Kaninigu Shem Lwango est l’actuel Directeur de Cabinet adjoint du Ministre National de l’Industrie Julien Paluku, autorité Morale du Bloc Uni pour l’Emergence et la Renaissance du Congo.

Remobilisant sa base du territoire de Kabare autour des valeurs que prône son parti politique au cours d’une matinée politique, jeudi 16 janvier 2020, Kaningu Shem Lwango ne recule pas et ne voudrait pas montrer à ceux qui l’ont combattu qu’il était vaincu.

C’est dans ce sens que celui que l’on surnomme « Cikala » (gardien des valeurs locales ou autochtone) a entamé des tournées malgré un agenda chargé au Ministère national de l’industrie.

Marche des militants se sympathisants du BUREC à Katana
Ph. Radio Maendeleo
Etienne Mulindwa

Tout a commencé, du moins de manière officielle, jeudi 16 janvier 2019, par une caravane motorisée et à la fanfare sur l’artère principale du centre commercial de Katana où enfants, femmes et vieux se sont mobilisés pour témoigner leur soutien à Faustin Kaningu.

Après avoir visité le bureau ou sera installé le bureau du BUREC au centre commercial de Katana, un meeting populaire a été tenu au terrain de Bidabanga. A cette occasion, au moins cent personnes parmi lesquelles des leaders ont signé leurs adhésions.

Ici, un message clair de l’élu a été lancé : « venez tous adhérer au BUREC car c’est un parti du développement et de la Bonne Gouvernance… l’honorable Julien Paluku est attaché à Kabare. C’est un homme de développement et il l’a démontré à la tête de la province du Nord-Kivu. Venez tous et construisons ensemble notre territoire, notre Province et notre pays ».

Faustin Kaningu a profité pour annoncer les projets qui sont en cours de préparation au niveau du Ministère National de l’Industrie et qui devront profiter à la province du Sud-Kivu et en particulier au territoire de Kabare.

« les projets pour Kabare il y en a. Je viens de négocier un projet d’une cimenterie moderne pour Kabare. Malheureusement il se fait que dans la région du Chef de l’Etat, il n’y a pas de cimenterie alors qu’à Katana on prétend qu’il y a une cimenterie. C’est ainsi que cette cimenterie sera installée ailleurs. Je me bats pour qu’au Sud-Kivu, nous puissions avoir quelque chose. Au niveau du ministère, nous sommes en train de créer des zones économiques spéciales. Je me bats pour qu’il y ait une zone économique spéciale dans Kabare et plus précisément dans Kakondo dans le groupement de Bugorhe juste à côté de la cimenterie de Katana… je suis derrière un autre projet… dans une université de la Corée du Sud où j’ai été en formation, j’ai pris contact avec d’éminents professeurs pour qu’ils apportent la technologie qu’ils utilisent ici chez nous dans nos centres de recherche notamment dans le domaine de la géomorphologie… nous avons donc plusieurs projets pour, par exemple, l’INERA, le CRCN/Lwiro, l’ISEAV-Mushweshwe, et l’UNI 50 Lwiro et bien d’autres »¸explique-t-il sous un ton rassurant.

Il a appelé par ailleurs les habitants de Kabare à ne pas céder aux chantages des politiciens qui veulent toujours étouffer les jeunes générations montantes mais de plutôt se liguer aux hommes qui ont de la vision pour promouvoir les autres.

Etienne Mulindwa

Partagez: