Podcasts

Nous suivre sur Facebook

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Sud-Kivu: 1 951 combattants et dépendants CNRD déjà capturés dans des opérations à Kalehe (Gén. Mundos)

107views

Au total 1 951 combattants du mouvement rebelle Conseil National pour la Renaissance et la Démocratie CNRD en sigle et dépendants ont été capturés avec plusieurs munitions dans les opérations en cours dans les hauts plateaux de Kalehe au Sud-Kivu.

De même, ces opérations lancées depuis mardi 26 novembre 2019 ont abouti à la destruction de toutes leurs positions et au total 120 éléments de différents groupes armés locaux ont été maîtrisés avec leurs armes et munitions.

Selon un communiqué de presse rendu public et signé par le commandant de la 33ème Région Militaire le Général Major Akili Muhindo Mundos, tous ces combattants sont regroupés dans le camp militaire de Nyamunyunyi en territoire de Kabare ainsi qu’à Bitale, Cifunzi et Numbi dans le territoire de Kalehe.

Il précise que ce bilan est évolutif car les opérations se poursuivent dans la région sous son contrôle à savoir au Sud-Kivu et au Maniema.

Le Général Major Akili Muhindo Mundos ajoute que conformément au droit humanitaire, les dépendants de ces combattants à savoir les femmes et les enfants ont été mis à la disposition du gouvernement provincial et la MONUSCO pour la prise en charge et l’entame des formalités pour le rapatriement.

« dans les hauts plateaux de Kalehe, l’Etat-Major et toutes les positions du CNRD ont été détruits, 1951 combattants et dépendants dont 120 éléments de différents groupes armés locaux avec armes et munitions capturés  dans les opérations en cours… les opérations continuent et nous sommes déterminés à les traquer jusqu’à leurs derniers retranchements… les FARDC étant respectueuses du Droit International Humanitaire, tous les dépendants des combattants étrangers CNRD ont été mis à la disposition du gouvernement provincial du Sud-Kivu pour une bonne prise en charge avec le concours de la MONUSCO et les ONG nationales et internationales mais aussi pour les formalités politico-diplomatiques de leur rapatriement » écrit le numéro 1 de l’armée au Sud-Kivu et au Maniema.

Il félicite la collaboration de toutes les couches de la population civile du Sud-Kivu en appui à l’action militaire dans le territoire de Kalehe ainsi que les autorités administratives et politiques qui ont permis d’aboutir à ces résultats.

« … le résultat de cette opération est le fruit de la collaboration sincère de toutes les couches de la population civile du Sud-Kivu en appui à l’action militaire menée dans le territoire de Kalehe… »¸ se félicite le Général Major Akili Muhindo avant de poursuivre « ainsi, le Commandant de la 33ème Région Militaire remercie la population du Sud-Kivu en général pour sa collaboration avec son armée ; et en particulier les autorités politico-administratives pour leur appui, la MONUSCO pour son appui matériel ainsi que sa collaboration, les élus de Kalehe pour implication directe dans les opérations, les notables, les chefs coutumiers du territoire de Kalehe, les médias, l’ICCN/PNKB, la société civile de Kalehe… ».

Le Général Major Akili Muhindo Mundos précise que les FARDC restent déterminées à user de tous les moyens à sa disposition pour mettre fin au phénomène des groupes armés qui ont longtemps déstabilisés le Sud-Kivu et le Maniema.

En ce qui concerne le cas des hauts plateaux Uvira-Fizi-Minembwe et Itombwe dans le Sud Su, le commandant de la 33ème Région Militaire rassure que les opérations sont toujours en cours pour éradiquer définitivement les groupes armés qui agissent sous l’étiquette communautaire et sous l’influence de quelques tireurs des ficelles pour leur santé politique.

Partagez: