Accueil Sport Sud-Kivu:Didier Okito accuse Jean-Marie Bulambo de l’avoir empêché de voyager de Goma...

Sud-Kivu:Didier Okito accuse Jean-Marie Bulambo de l’avoir empêché de voyager de Goma pour Bukavu

396
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le candidat à la députation nationale dans la circonscription électorale de Bukavu Didier Okito Lutundula confirme qu’il est libre après avoir été empêché de voyager pour Bukavu par les services de renseignement du Nord-Kivu.

Il l’a dit ce mercredi 12 décembre 2018 au cours d’un entretien avec votre radio Maendeleo.

Pour Didier Okito Lutundula, il a été victime d’une interdiction de voyager pour Bukavu à bord d’un canot rapide sans motif valable.

Il précise avoir reçu des informations selon lesquelles Monsieur Bulambo Kilosho se trouvait dans le canot rapide dans lequel lui aussi devrait embarquer pour son retour à Bukavu.

Cependant, poursuit notre source, Bulambo Kilosho n’a pas voulu voyager et à bord d’un même bateau que Didier Okito.

« cette nouvelle je l’ai eue hier dans les après midi à partir d’une haute autorité de la province du Sud-Kivu comme quoi Monsieur Bulambo se plaint de voir que lui va faire Bukavu va faire Bukavu aujourd’hui et que moi je puisse faire Bukavu aujourd’hui dans une même bateau. Et arrivé au port effectivement, il y a eu des agents de l’ANR qui ont dit qu’ils ont reçu l’ordre de m’empêché de partir à Bukavu mais que je dois me rendre à leur direction qu’il y a une communication importante pour moi… j’appelle tout le monde au calme. Votre fils, votre frère, votre grand frère, votre enfant est libre. Je suis libre. Je suis en bonne santé », affirme le président honoraire de l’OC Muungano.

Okito précise qu’il arrive finalement à Bukavu jeudi 13 décembre 2018 via le port Emmanuel et appelle les habitants de Bukavu de venir l’accueillir à partir de 12H.

Contacté, le candidat Bulambo Kilosho rejette toutes ces accusations et dit n’être ni de prêt ni de loin impliqué dans l’interdiction de voyager de Didier Okito.

« … quelle est la force que j’ai pour faire sortir quelqu’un du bateau ? Quelle force ai-je ? J’avais une police ? Il est venu dans le bateau, il est sorti pour des raisons que je ne connais pas. Je ne suis pas pour répondre à cela. Moi je suis un voyageur comme tout le monde… si on l’a sorti du bateau, il connait ce pourquoi il est sorti du bateau », se défend celui s’appelle actuellement président d’honneur de l’OC Muungano et qui est soupçonné d’avoir instrumentalisé les fanatiques pour obliger Didier Okito à démissionner à la présidence de cette équipe.

Précisons que le candidat Didier Okito prévoyait, à son arrivée à Bukavu, une caravane motorisée allant du port Ihusi jusqu’à la Place de l’Indépendance ou un meeting était prévu pour s’adresser à ses électeurs.

Mais des sources proches de l’OC Muungano, nous apprenons que la rivalité entre Didier Okito Lutundula et Bulambo Kilosho née autour de la gestion de cette équipe qui se réclame de la communauté Lega serait l’une des raisons du refus pour le dernier de voyager avec le premier.

Ces deux sont également candidats à la députation nationale dans la ville de Bukavu tous dans des partis politiques membres du FCC.

Article précédentFayulu à Lubumbashi:l’ACAJ note deux morts dans le camp de LAMUKA après la répression de la Police
Article suivantRDC:la première carte géologique du Kivu existe désormais
La Radio Maendeleo est une radio d’informations de la ville de Bukavu au Sud-Kivu en République démocratique du Congo. Une radio associative qui existe depuis mai 1993. C’est une initiative mise en place par le Conseil Régional des Organisations Non Gouvernementales de Développement du Sud-Kivu (CRONGD), l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR) et le Projet kabare de la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ). L'obectif de cette radio est de: (1) Produire et diffuser des informations et des programmes pertinents et de qualité (2) Accompagner, animer, former à peu près bientôt 150 radio-clubs en reportages de proximité et à la participation à la vie de la radio (3) Donner la parole à tous et privilégier les voix étouffées d’en bas (simples citoyens, femmes, jeunes, minorités sociales, et autres marginalisés…); (4) Prêter son expertise aux médias locaux et œuvrer à leur renforcement ; (5) Faciliter au public l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) (6) Faciliter au public l’accès aux journaux et périodiques locaux, nationaux et internationaux.

1 Commentaire

  1. Si le services de sécurité l’ont interdit de voyager dans un même bateau que son adversaire, ils ont plainement raison. Je ne vois pas comment les 2 hommes pouvait voyager ensemble et être acceilli ensemble au même moment sans risque de troubler l’ordre publique.