Accueil News Kadutu:La vie reprend après une journée tendue entre les habitants et la...

Kadutu:La vie reprend après une journée tendue entre les habitants et la police

203
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le calme est revenu à Camp TV au quartier Nyakaliba dans la commune de Kadutu après une vive tension signalée toute la journée de jeudi 30 aout 2018.

Ces échauffourées ont causé deux blessés du coté des manifestants et sept policiers blessés selon des sources du commissariat provincial de la PNC au Sud-Kivu.

A la base, les habitants de cette contrée ont manifesté en barricadant la route pour dénoncer l’assassinat de deux personnes tuées par balle par des inconnus armés dans la soirée de Mercredi 29 Aout.

Tôt dans la matinée de jeudi 30 Aout, les hommes, les femmes, les jeunes filles et garçons ainsi que  des enfants sont descendus dans la rue pour en brulant des pneus sur la chaussée.

Ils ont placé un container en plein milieu de la route perturbant ainsi la circulation sur la Route Nationale NO 2 Bukavu – Walungu – Mwenga.

Les policiers dépêchés pour ramener l’ordre ont fait   usage des bombes à gaz lacrymogènes dans tous les sens pour disperser les manifestants.

Un habitant de Camp TV Bertin Ilunga est un habitant condamne ces deux assassinats qu’il qualifie d’ignobles de ce et demande que les autorités interviennent pour que la paix revienne et que des enquêtes sérieuses soient enclenchées.

Dans son allocution,lLe Bourgmestre de la commune de Kadutu Munyole Kashama Bekao appelle les habitants au calme. Il rassure que des mesures seront prises pour épargner la population de telles actes.

« … nous sommes venus pour tenter de trouver solution. Je demande aux habitants de rester calmes. Nous rassurons aux uns et aux autres qu’il s’agit d’un cas isolé qui a juste échappé mais nous allons tout faire avec la police pour sécuriser les habitants et leurs biens… », explique Munyole Nkashama Bekao.

Pour rappel, deux personnes ont été abattues  par balles à camp TV en commune de Kadutu dans la soirée du 29 Aout lors d’une attaque perpétré contre une boutique de transfert d’argent à travers la téléphonie mobile.

Lors de cette attaque deux ordinateurs et douze téléphones portables ainsi qu’une importante somme d’argent ont été emporté par ces malfrats qui se sont volatilisés dans la nature après leur forfait.