Accueil Securité Uvira:Les conflits intercommunautaires ont fait plus 700 morts à Bijombo depuis 2014

Uvira:Les conflits intercommunautaires ont fait plus 700 morts à Bijombo depuis 2014

154
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Plus de 700 personnes ont été tuées dans le groupement de Bijombo depuis 2014 suite à des conflits intercommunautaires dans cette partie du territoire d’Uvira au sud Kivu.

Certaines communautés de Bijombo ont créé leurs milices composées des jeunes du milieu pour l’auto-défense renseignent des sources sur place.

Selon des témoins qui ont gardé l’anonymat et d’autres sources indépendantes, un conflit a éclaté en 2014 à Bijombo lorsqu’un membre de la communauté Banyamulenge a trouvé la mort et son corps jeté sur la rue.

Fâchés, certains membres de cette communauté ont vengé leurs membres en organisant des représailles qui ont couté la vie à plusieurs personnes de la communauté Bafuliru soupçonnées d’être à la base de cette mort.

Des sources sur place affirment que certaines personnes non reconnues se font passer pour chefs de groupement de Bijombo et instrumentalisent les jeunes pour s’assurer la protection.

C’est ainsi que ces groupent armés s’affrontent jusqu’à causer plus de 700 victimes jusqu’à ce jour.

Au-delà de cette situation, des conflits sont également liés à des conflits  de leadership à Bijombo lorsque que chaque groupe est obligé à soutenir et à protéger son notable, parfois sous la bénédiction de certaines autorités qui ont des intérêts sur place.

Aujourd’hui, il est difficile de vivre à Bijombo à cause de cette situation par le fait que ces groupes armés composés des jeunes du milieu s’affrontent régulièrement, à en croire certaines sources sous anonymat.

Ceci se traduit par les déplacements massifs de plusieurs personnes qui se réfugient certaines à Uvira, d’autres dans le territoire de Fizi  et d’autres encore dans le territoire de Mwenga.

La société civile locale et les ressortissants de Bijombo dénoncent cette situation et proposent au gouvernement provincial de chercher des solutions à ce problème.

Sachez que le gouverneur du sud Kivu Claude Nyamugabo a annoncé le déploiement des éléments FARDC à Bijombo pour appuyer les efforts de la MONUSCO déjà installée sur place afin de renforcer la sécurité dans cette partie du sud Kivu.