Accueil Politique RDC:Début le 25 juillet du dépôt des candidatures à la présidentielle et...

RDC:Début le 25 juillet du dépôt des candidatures à la présidentielle et législatives nationales

177
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le secrétaire exécutif provincial de la CENI Gaudens Maheshe confirme pour  Mercredi 25 Juillet, le début de l’opération de reception et de traitement des dossiers des candidats députés nationaux et présidents de la République conformément au calendrier électoral.

Il invite les partis et regroupements politiques ainsi que les candidats indépendants à faire diligence pour éviter la précipitation les derniers jours comme ce fut le cas pour les candidats députés provinciaux dans le dépôt de leurs dossiers.

D’après Gaudens Maheshe, cette opération débute Mercredi 25 Juillet et se cloture le 08 Aout Prochain. Suivra en suite 5 jours de retrait, ajout ou substitution précise le secrétaire exécutif de la CENI sud Kivu.

Aux potentiels candidats, Maheshe demande de commencer déjà à apprêter leurs dossiers de peur qu’ils  ne prennent pas en otage les différents bureaux de reception et de traitement des candidatures à dernière minute.

« … mercredi le 25, nous allons ouvrir les bureaux de réception et de traitement des candidatures pour que nous puissions recevoir les mandataires des regroupements politiques et des partis politiques même les mandataires des candidats ou des candidats eux-mêmes pour qu’ils viennent retirer les formulaires. Nous allons travailler avec eux pendant quinze jours. Un message auprès des responsables des regroupements et partis politiques en province et auprès des candidats de faire diligence, de travailler mieux… », plaide le responsable de la CENI en province.

Gaudens Maheshe invite par la même occasion les partis politiques à envoyer leurs mandataires à une concertation prevue par la CENI à son bureau le Jeudi pour une orientation liée à cette opération.

En rapport avec les dossiers, les candidats à ces élections font acte de candidature auprès de l’antenne de la CENI. La déclaration de candidature comprend  l’original de la lettre de consentement conforme au modèle fixé par la CENI et signée par le candidat.

A ceci s’ajoute une fiche d’identité suivie d’un curriculum vitae détaillé, le tout se termine par la formule « Je jure sur l’honneur que  les renseignements fournis si – dessus sont sincères et exacts ». Les candidats doivent également disposer de quatre photos passeports, un symbole ou logo du parti politique ou du regroupement politique ainsi que les noms de deux suppléants.

A cette déclaration de candidature sont jointes une photocopie de la carte d’electeur, une photocopie de l’acte de naissance ou de l’attestation de naissance, une preuve de paiement, dans le compte du tésor public, des frais de dépôt de candidature non remboursable de 1.600.000 francs congolais soit mille dollars américains par siège.

D’autres documents exigés sont l’original de la lettre  d’investiture du candidat par son parti politique ou son regroupement politique, la photocopie  certifiée conforme du diplôme d’études supérieures ou universitaires ou de l’attestation tenant lieu de l’attestation justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins cinq ans dans le domaine politique, administratif ou socio-économique.

Article précédentRDC:Joseph Kabila prononce un discours bilan des dix-sept ans depuis qu’il gère le pays
Article suivantKabare:Les conditions déplorables à la prison de Kabare entrainent des morts
La Radio Maendeleo est une radio d’informations de la ville de Bukavu au Sud-Kivu en République démocratique du Congo. Une radio associative qui existe depuis mai 1993. C’est une initiative mise en place par le Conseil Régional des Organisations Non Gouvernementales de Développement du Sud-Kivu (CRONGD), l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR) et le Projet kabare de la Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (GTZ). L'obectif de cette radio est de: (1) Produire et diffuser des informations et des programmes pertinents et de qualité (2) Accompagner, animer, former à peu près bientôt 150 radio-clubs en reportages de proximité et à la participation à la vie de la radio (3) Donner la parole à tous et privilégier les voix étouffées d’en bas (simples citoyens, femmes, jeunes, minorités sociales, et autres marginalisés…); (4) Prêter son expertise aux médias locaux et œuvrer à leur renforcement ; (5) Faciliter au public l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) (6) Faciliter au public l’accès aux journaux et périodiques locaux, nationaux et internationaux.