Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
Securité

Bukavu : La police arrache quatre présumés bandits des mains de la population de CAHI

216views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

La police nationale congolaise a mis la main sur quatre présumés bandits qui ont opéré dans la nuit de samedi 23 au dimanche 24 décembre 2017. Parmi eux, une femme.
Des bandits qui étaient dans les mains des jeunes patrouilleurs de CAHI qui les ont appréhendés après plus de trois heures d’intenses tirs des balles par des hommes en armes non autrement identifiés.
Ces bandits qui ont échappé à la vindicte populaire grâce à la présence sur le lieu depuis tôt le matin de la vice-présidente de la société civile du Sud-Kivu ont été remis entre les mains du commissaire provincial adjoint en charge de l’administration de la PNC dépêché par le commissaire provincial.
Bien avant, les bandits qui étaient interrogés par les jeunes patrouilleurs ont avoués recevoir les matériels et autres effets des mains de certains éléments de la police nationale Congolaise. En retour, ils donnent de l’argent et la nourriture aux éléments de l’ordre renseigne Fikiri Hamuli, président des jeunes patrouilleurs de CAHI.
Padhes Murhula, le commissaire provincial adjoint en charge de l’administration reconnait que parmi ces bandits, il y en a un qui porte une tenue de police mais les enquêtes sont en cours pour l’identifier.
« Nous venons d’appréhender les malfrats qui terrorisent la population et parmi eux, il y a un policier. Ils sont à quatre plus le policier là mais reste à vérifier si le policier là est le nôtre parce que le monsieur porte la tenue de la police » a dit Padhes Murhula devant quelques journalistes présents au commissariat urbain de la police non loin de la grand-poste de Bukavu.
Par rapport à l’assurance sur la sécurisation des habitants de CAHI pendant cette période des festivités, ce responsable de la police se veut rassurant.
« Il est de notre devoir primordial, nous allons rentrer dans ce quartier là et nous allons y travailler pendant une semaine pour sécuriser la population de CAHI » a-t-il dit, appelant la population à plus de collaboration avec les forces de l’ordre.
La remise de ces bandits par les jeunes patrouilleurs n’a pas été bien digérée par la population locale qui tenait à tout prix à se rendre justice. La police a été obligée de tirer des coups de gaz lacrymogène pour se frayer passage.
Pour rappel, la nuit de ce samedi 23 au dimanche 24 décembre 2017 n’a pas été calme dans le quartier CAHI et environs. Les bandits armés ont échangé plusieurs balles avec la police entre 23 heures et 3 heures.
En octobre dernier, les jeunes patrouilleurs avaient mis la main sur d’autres bandits après une semaine d’attaque d’hommes en armes. Parmi eux, certains éléments de la police nationale Congolaise, selon ces jeunes patrouilleurs. Cette situation avait alors compliqué d’avantage les relations tendues entre les éléments de la police dans les quartiers PANZI et CAHI et les populations locales.

Partagez:
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Asubu Mateka Jonas
3 années il y a

OUI CETAIT DANS LA NUIT DU 23AU 24 DEC APRES AVOIR TIRER BCP DES BALLES LES JEUNES CE SONT LIVRÉ AUX PATROUILLES ET ILS ONT MIT LA MAINS SUR LES QUATRES PRESUMER VOLEUR MAIS APRES IL YA EUT DES ENFRONTEMENT ENTRE LES JEUNES DE CHAI ET LES ELEMENTS PNC

Leonard Abd
3 années il y a

La police avait bien fait pour avoir libéré leurs compagnons d’armes… Comment La population ne voulait pas que ces criminels cherchent les bifteck de nouvel an…

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x