Accueil Education BUKAVU: Crise à l’ISP, le college des étudiants sollicite l’implication du DG

BUKAVU: Crise à l’ISP, le college des étudiants sollicite l’implication du DG

286
0

ECOUTER LA RADIO EN DIRECT


Le collège des étudiants de l’institut supérieur pédagogique de Bukavu sollicite l’implication personnelle du directeur général de cette institution dans la résolution de la crise qui se vit au sein de cette institution pour y faire régner la paix et permettre un bon déroulement des enseignements en cette année académique 2017-2018.

Ceci est contenu dans une lettre adressée au directeur général de cette institution avec copie réservée à la rédaction de radio maendeleo.

Dans cette lettre, le collège des étudiants retrace l’historique de ce conflit qui date de décembre 2016 lorsque les étudiants ont manifesté pour dénoncer la hausse de 60 dollars sur les frais académiques, manifestation qui a été violemment réprimée par la police causant plusieurs blessés et la perte de biens des étudiants logés au Campus.

Malgré le pardon consenti de part et d’autre et les compromis trouvés, le collège des étudiants regrettent le fait qu’au mois de Mai 2017, il y a eu un rebondissement à partir d’un cours de 15h mais avec le concours de l’ancien gouverneur Marcellin CISHAMBO, un nouveau compromis a été trouvé.

Dans ce document, le collège des étudiants regrette qu’à ce jour les activités soient encore une fois perturbées pour des raisons non élucidées.

Le collège des étudiants note une faible implication des autorités afin de dénouer la crise et les comportements de certains responsables de l’ISP qui ont concouru à la cristallisation de ces conflits.

Tout en dénonçant les tentatives de hausse des frais académiques pour cette année, le collège des étudiants demande au directeur général de permettre aux étudiants de L2 Biologie de défendre leur mémoire, de libérer ceux qui ont été arrêtés et d’annuler la décision portant renvoi de l’étudiant SAFARI BYAMUNGU.

Aux étudiants de l’ISP/Bukavu, le collège exhorte également les étudiants à n’entreprendre aucune initiative visant à salir la réputation de leur institution ou à entraver le bon déroulement des activités académiques.