Podcasts

+243 997 334 468 info@radiomaendeleo.info
EconomieNews

SUD-KIVU : La CIRGL plaide pour une  démilitarisation des sites miniers

252views

ECOUTEZ LA RADIO EN LIGNE

La population du sud Kivu est appelée à dénoncer tous  cas de fraude des minerais et la présence des militaires dans toutes les activités minières. C’est le principal message de la conférence Internationale sur la Région des Grand Lacs au cours de la campagne de sensibilisation sur le mécanisme d’alerte rapide tenue dans le territoire de WALUNGU.

Au cours du lancement de la phase pilote de ce mécanisme, deux tribunes d’expressions populaires à MUGOGO dans le groupement de LURHALA et MADAKA dans le groupement de MUSHINGA  territoire de WALUNGU.

D’après l’expert en charge du mécanisme d’alerte rapide à la CIRGL Cyprien Biringigwa l’objectif poursuivi est d’amener les habitants à participer au processus de démilitarisation des sites miniers et mettre fin aux interventions des militaires dans la chaine d’approvisionnement des minerais.

Notre source précise que cela permettra aux sites d’être qualifiés et donner la possibilité aux minerais de la RDC d’être vendus sur le marché international et ainsi favoriser le développement des communautés locales.

En présence de l’administrateur du territoire de WALUNGU Dominique Bofondo les habitants ont pris l’engagement de transmettre les messages aux autorités afin de décourager ces actes.

Ils demandent à la CIRGL de mettre à leur disposition un numéro vert qu’ils utiliseront pour cette fin car selon eux, la présence des militaires dans les activités minières est à la base de plusieurs violations des Droits Humains.

Signalons que le commandant en charge de la police des mines, les FARDC et la MONUSCO ont pris part à cette activité.

Pour hier dimanche, deux tribunes d’expression populaire ont été organisées à NZIBIRA et à WALUNGU centre afin de transmettre le même message.

 

 

Partagez: