Le Comité Local pour la Surveillance et le Monitoring dans des sites miniers en territoire de WALUNGU a été installé. C’était lors d’une tribune d’expression populaire organisée par la Coalition des Organisations de la Société Civile dans la région des grands Lacs COSOC GL. Ce comité est chapoté par Emmanuel BALOLAGE avec comme vice – président BAHOGWERE BAKAGIZI et LWABOSHI CIZUNGU rapporteur. Tous membres du comité territorial de WALUNGU.

En présence d’une foule immense, l’expert de la Conférence Internationale pour la Région des Grands – Lacs CIRGL partenaire à la COSOC, Cyprien BIRINGINGWA a signalé que ce comité va mener des monitorings dans des sites miniers.

Ceci dans l’objectif de sensibiliser les militaires FARDC et la police ainsi que des forces et groupes armés négatifs à quitter le site.

Cela se justifie par le que la présence de ces trois catégories des personnes fait à ce que les sites soient déclarés rouges et bloque ainsi le processus de traçabilité.

Pour permettre à ce comité de bien travailler, Cyprien BIRINGINGWA a remis une moto neuve, un ordinateur portable neuf, un appareil photo numérique neuf et une imprimante aux membres de ce comité.

C’est un motif de satisfaction pour le rapporteur de ce comité LWABOSHI CHIZUNGU qui estime que ces matériels permettront à son comité de bien travailler.

Présent à la tribune d’expression populaire tenue Dimanche à WALUNGU centre, l’administrateur du territoire Dominique BOFONDO appelle les membres de ce comité à la collaboration.

Les différents axes d’exploitation artisanale des minerais sont représentés dans le comité élargi. Il s’agit de LUNTUKULU, NZIBIRA, NYAMWERWE – ZOLA ZOLA, MULAMBA, NYAMARHEGE, MUSHINGA, BURHALE et KAZIBA.