Actualités

Uvira: une marche contre la victoire de Félix Tshisekedi étouffée, un journaliste brutalisé

La marche de protestation des militants de la coalition Lamuka prévue ce jeudi 24 janvier 2019 dans la cité d’Uvira pour contester la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle a été étouffée par les éléments de l’ordre.

Selon des témoignages concordants, la police a été déployée tôt le matin de ce jeudi 24 janvier 2019 sur l’artère principale de la cité d’Uvira pour parer à toute éventualité suite à un communiqué de Lamuka qui appeler à une marche.

Malgré la mobilisation des militants de cette plateforme qui soutenait Martin Fayulu aux élections présidentielles du 30 décembre dernier, des éléments de la police ont fait la chasse à tous ceux qui voulaient se rassembler.

Un journaliste de TV 5 Monde qui couvrait la manifestation et en pleine interview au siège de Lamuka a été brutalisé par la police qui est arrivée sur place et ses matériels de reportage ont été saisis.

« je suis allé au siège de Lamuka. En pleine interview avec le coordonnateur de la coalition Lamuka, la Police a assiégé le bureau. Nous étions brutalisés par la police ; ils ont pris mes matériels de reportage dont la camera et le micro. C’est grâce à l’intervention des militants de Lamuka que que j’ai eu la protection », rapporte Amani Alimasi Joseph, correspondant de TV 5 Monde.

La marche avait pour but d’aller déposer un mémorandum au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI antenne d’Uvira pour exiger la publication de la vérité des urnes.

Pour l’instant des jeeps de la police sont au siège de Lamuka et les autres éléments de l’ordre sont à la trousse des militants de cette coalition déjà dispersés, explique Amani Joseph.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.
Fermer