Securité

Uvira: l’armée annonce avoir récupéré plusieurs villages et neutralisé plus de 60 rebelles

Les Forces Armées de la République Démocratiques du Congo FARDC sont parvenues à neutraliser plus de soixante éléments mai mai, capturer 30 récupérer et soixante armes de tout calibre.

Bilan des opérations de la traque des groupes armés dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, opérations lancées depuis le mois de février 2019.

D’après le porte-parole du secteur opérationnel Sukola 2 Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka qui a dressé ce bilan à la presse, deux éléments FARDC sont tombés sur les champs d’honneur.

Il fait savoir que plus de sept localités de cette partie du Sud-Kivu sont déjà récupérés par les forces régulières et les populations qui avaient fui leurs habitations sont déjà en train de retourner.

« en termes de bilan ; les ennemis neutralisés sont soixante-six, soixante armes récupérées tout calibre confondu et trente combattants capturés dont les nationaux ainsi les étrangers. Parmi ces étrangers on note cinq mineurs qui ont été remis à la section protection de l’enfance de la MONUSCO. Du côté des militaires FARDC, deux militaires ont perdu la vie sur le champ d’honneur, deux ont disparu, six ont été blessés. Suite à cette pression militaire, certaines personnes ont été contraintes à se rendre aux Forces Armées de la République. Aujourd’hui, au moins septante combattants se sont déjà rendus », confirme le Capitaine Dieudonné Kasereka.

Il précise que la situation sécuritaire dans la plaine de la Ruzizi est calme et invite d’autres groupes armés à déposer les armes.

le porte-parole du secteur opérationnel Sukola 2 Sud Sud-Kivu rejette cependant toutes accusations qui vont dans le sens de dire que les FARDC seraient en train de soutenir un des groupes armés locaux et qui seraient proches de telle ou telle autre tribut ou ethnie quelconque.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer