Restaurer la liberté de mouvement sur la route Uvira-Baraka et repousser la menace des rebelles dirigés par le général autoproclamé AMURI William YAKUTUMBA Telle était la raison de l’intervention des forces onusiennes le 28 septembre lors des affrontements entre ce groupe armé et les forces armées de la RDC, les FARDC

Cette précision est du porte parole intérimaire des forces de la Monusco, le major ADIL ESSERHIR lors d’une conférence de presse avec les médias de Bukavu et d’Uvira. Rencontre tenue au quartier général de la Monusco situé à Muhumba en commune d’Ibanda.

« Les casques bleus  de la Monusco sont  mandatés par la résolution 2348 pour apporter leur soutien aux forces loyalistes dans l’accomplissement de leur mission qui est celle de protéger la population civile. La situation sécuritaire est relativement calme à Uvira et à Baraka. 90 éléments des forces négatives ont déposés les armes et se sont rendu à la base de la Monusco », affirme-t-il.

Par ailleurs, le chef de bureau de la Monusco KARNA SORO, présent à ces échanges a profité de l’occasion pour préciser qu’une équipe civile de la Monusco se trouve à Uvira pour sensibiliser les jeunes à quitter les groupes armés.

Noter que plus de 4000 personnes avaient abandonné leurs habitations suite à ces affrontements dans le sud sud de la province du Sud-Kivu.

 

 

 

Partager l'article