Près d’une semaine après la réunion du conseil de sécurité pour examiner les voies et moyens de mettre fin à l’insécurité dans le groupement de Bugorhe précisément à Kavumu en territoire de Kabare, il s’observe une accalmie malgré quelques cas isolés.

Cette affirmation est du président de la société civile, noyau de Bugorhe Félix MUGISHO lors d’une interview exclusive accordée à votre radio.

 

« Mis à part un cas de l’assassinat d’un homme un peu plus loin à Bishibiru dans la nuit de dimanche 2 à lundi 3 octobre, la situation sécuritaire est relativement calme ». Selon Félix MUGISHO,

Notre source affirme que si l’espoir peut renaître c’est surtout parce que le gouverneur se serait impliqué seul pour répondre aux désidératas de la population.

Parmi ces désidératas figuraient le remplacement de certaines autorités administratives et du commandement de la PNC et des FARDC mais aussi le renforcement de leurs équipements.

A ce jour, le district lac de la PNC qui contrôle cette contrée a un nouveau commandant qui assure l’intérim.

Il s’agit du commissaire supérieur adjoint Christopher MUHIMA qui prend la place du colonel Augustin NDUKUZE.

Le nouveau commandant intérimaire de Kavumu promet de travailler au profit de la population.

Celui-ci demande à la population de ne rien craindre et de collaborer en dénonçant tous les suspects qui pourraient être à la base de l’insécurité dans la contrée.

Christopher MUHIMA précise qu’il a reçu une jeep de plus pour faciliter la mobilité des éléments, des effectifs ont été renforcés mais aussi plusieurs autres matériels de travail.

La société civile de son côté remercie l’autorité pour ce geste et promet de donner tout son secours pour la restauration de la sécurité.