L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS fédération du Sud-Kivu juge négatif sur tous les plans le bilan du Gouverneur Claude Nyamugabo qui a totalisé, Jeudi 11 octobre dernier,  une année depuis qu’il est aux commandes de la Province.

Au cours d’une conférence de presse, l’un des cadres de ce parti politique Deo Bizibu Balola a indiqué que l’UDPS a mis en place une équipe pour évaluer le travail réalisé par le gouvernement provincial du Sud-Kivu depuis un an.

Selon lui, l’évaluation faite démontre que dans tous les domaines de la vie, c’est l’échec.

Sur le plan sécuritaire, Deo Bizibu précise que le Gouverneur s’est fixé comme priorité la sécurisation de la province mais aussitôt installé, l’insécurité a causé des morts. Il cite notamment des assassinats ciblés dont sont souvent victimes les habitants de la province du Sud Kivu.

Au chapitre d’infrastructures routières en province, Bizibu fait allusion aux travaux lancés par le gouverneur de province mais qui ont du mal à prendre fin dans le délai convenu.

C’est par exemple les travaux de réhabilitation de la Route Ruzizi 2  Essence Major Vangu, qui vont totaliser bientôt deux ans depuis leur lancement pourtant le délai prévu était de 6 mois.

« … il a promis d’abord ce qu’il a appelé la consolidation de la sécurité. Aussitôt qu’il est entré en fonction, l’insécurité est montée au créneau… l’opération Tujikinge a complètement échoué. Il a promis qu’il va réhabiliter nos routes ; nous n’avons qu’à constater que moins de trois kilomètres de Ruzizi 2 jusqu’à Major Vangu, les camions continuent à s’embourber… d’ailleurs, vous voyez que depuis le 30 juin, les travaux sur la place de l’Indépendance, on n’est même pas arrivé loin… en ce qui concerne les finances, il n’y a pas de raison pour que certains aient le salaire qui tend vers le ciel et que d’autres aient des salaires piquant vers l’enfer… nous avons ici l’arrêté portant nomenclature des taxes en province, ou est-ce qu’il tire la taxe de 800fc à payer sur chaque passager ? Maintenant comme il n’y a pas de change, tous les voyageurs qui doivent franchir la frontière sont obligés de payer 1000fc… et aujourd’hui puisque  la population a résisté au paiement de cette taxe, on a chargé la DGM de la percevoir parce qu’elle peut exercer la force… c’est pas normal qu’on charge un service de sécurité de percevoir une taxe… », estime Deo Bizibu.  

Fort de ce qui précède, ce cadre de l’UDPS appelle les habitants de la province à la clairvoyance afin de voter des personnes qui se soucieront de la souffrance de la population.

Signalons que cette conférence s’est tenue au siège de l’UDPS fédération du Sud-Kivu sur avenue Patrice Emery Lumumba en commune d’Ibanda sous la modération de son porte parole Théodore Museme.